« Totally Spies » : L'annonce du reboot du dessin animé titille la nostalgie des fans

« HERE WE GO » Le dessin animé qui a transporté une génération d’enfants dans le monde des espionnes devrait être de retour une décennie après sa saison finale

Clément Rodriguez
— 
Alex, Clover et Sam, héroïnes de « Totally Spies »
Alex, Clover et Sam, héroïnes de « Totally Spies » — DR
  • Un projet de reboot de Totally Spies est dans les cartons.
  • L’annonce d’une nouvelle saison du dessin animé, madeleine de Proust de toute une génération, a fait parler d’elle sur les réseaux sociaux.
  • 20 Minutes a interrogé Thomas Astruc, qui a travaillé sur le story-board des premières saisons, et des fans nostalgiques, partagés entre leur amour pour cette série et les inquiétudes d’une version qui gâcherait leurs souvenirs.

À quoi reconnaît-on un monument de la culture populaire ? Des lycéens pourraient plancher sur la question pendant quatre heures lors d’une épreuve de philo du bac, mais on peut aussi répondre tout simplement : en observant l’engouement suscité lorsque l’on ose y toucher. Cette semaine, nous avons appris qu’une nouvelle saison du  dessin animé Totally Spies était en préparation.

« Je ne sais pas si c’est déjà partout sur Internet ou pas, mais je viens d’apprendre… qu’il y a une nouvelle saison de Totally Spies en préparation ! » a tweeté  Thomas Astruc, ancien responsable storyboarder de la série. Contactée par 20 Minutes, la société de production des cinq premières saisons, Zodiak Kids, n’a pas souhaité faire de commentaire. En coulisses, elle cherche des animateurs et un directeur artistique pour donner vie au projet.

Trois filles à qui l’on peut s’identifier

Sam, Clover et Alex sont les trois héroïnes de cette série animée, rendez-vous culte pour une génération grâce aux multiples diffusions dans la case jeunesse de TF1. Lycéennes, elles sont aussi des agents secrets recrutées par le WOOHP, l’organisation mondiale pour la protection des humains, géré par Jerry. Dans chacun des épisodes, les trois meilleures amies se font convoquer pour se voir donner leur ordre de mission.

Un peu comme les Destiny’s Child ou les Supers Nanas, le trio est une source d’inspiration pour beaucoup d’anciens téléspectateurs et téléspectatrices. « Ce sont trois personnalités différentes et chaque membre d’un groupe peut se reconnaître », confie Maé, 25 ans. Sur l’application Messenger, cette lectrice de 20 Minutes a même renommé son groupe de discussion avec ses sœurs en hommage à Totally Spies. Pour Thibaut, 28 ans, c’est une madeleine de Proust qui lui rappelle le goûter après l’école, un chocolat chaud et un gâteau dans les mains. « J’ai toujours apprécié le côté agent secret du dessin animé et les caractères différents des trois personnages », malgré une petite préférence pour « la folie et la maladresse » de Clover.

« C’était un projet porté par des passionnés »

Faisant partie de l’équipe de production durant les deux premières saisons, Thomas Astruc salue le travail de Vincent Chalvon-Demersay, le producteur, qui a « réussi à imposer une série d’action mettant en vedette des filles, ce qui était impensable à l’époque. Il a compris qu’il y avait une injustice et une attente énorme là-dessus. » Par ailleurs, il ne faut pas oublier que Totally Spies est une série française qui a cartonné dans le monde entier. « Vincent Chalvon-Demersay a aussi imposé le fait que la série soit diffusée en simultané dans tous les pays, un exploit qui a permis de fédérer un public très large d’entrée de jeu », poursuit Thomas Astruc. Au total, les aventures de Sam, Clover et Alex ont été suivies dans plus de 130 pays.

« Stéphane Berry, le réalisateur, a réussi quant à lui à imposer un style aux influences manga, un exploit là aussi tant les chaînes étaient réfractaires », ajoute Thomas Astruc. Pour cela, il s’est entouré de jeunes talents « qui ne trouvaient aucun endroit où s’exprimer » à l’instar de Patricia Lyfoung, autrice de La Rose Écarlate, ou encore Eddie Mehong, désormais au Japon pour travailler dans les studios d’anime. « C’était un projet porté par des passionnés. Et la passion, ça se communique toujours », conclut-il.

Un reboot capillairement douteux

Un premier visuel du reboot de la série, trouvé sur une offre d’emploi du studio d’animation, a été largement commenté sur les réseaux sociaux vendredi. On y voit Sam, Clover et Alex avec leur combinaison d’espionnes et quelques changements capillaires, sources de discorde auprès des fans de la première heure. « Les cheveux de Clover sont horribles, lance par exemple Célia, une autre fan. Ce personnage est obsédé par sa beauté donc pour ceux qui connaissent la série, c’est terrible ! »



Il est évident que si cette nouvelle version de Totally Spies fait autant parler, c’est parce qu’elle touche à la nostalgie. « Ça me renvoie à l’enfance, témoigne Célia. Même si entre-temps les mœurs ont évolué et que certains clichés comme leur obsession des garçons me font plus grincer des dents. » Considérée comme féministe car elle fut l’une des premières séries animées à mettre en avant trois adolescentes capables de vaincre une armée de méchants, Totally Spies offrait toutefois des combinaisons moulantes à ses héroïnes qui, lorsqu’elles n’étaient pas en mission, passaient leur temps à faire du shopping ou à essayer de rencontrer l’amour.

« Ce n’est pas une série qui marque pour sa diversité »

Véritables arguments de vente, les fans se souviennent encore des gadgets attribués aux espionnes, des bottes propulsées à la ceinture télescopique, sans oublier le « compoudrier », capable de passer des coups de fil et analyser des empreintes digitales à la fois. Célia se remémore aussi les scènes de bagarre qui « changeaient des princesses » et l’amitié des trois héroïnes « qui traversait toutes les tempêtes malgré leurs différences ».

À part le souci capillaire de Clover (qui peut encore être corrigé), les fans semblent heureux de ce retour. « Je suis contente qu’ils n’aient pas gommé le métissage d’Alex parce que ce n’est pas une série qui marque pour sa diversité », atteste Célia. De là à dire que la copie pourrait être meilleure que l’originale, il n’y a qu’un pas.