JO de Paris : Les vieux Jeux olympiques s’affichent en attendant 2024

EXPOSITION Les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris sont ornées des affiches officielles des précédents Jeux olympiques, de Stockholm 1912, à Tokyo 2020. L’expo est à voir jusqu’au 1er février

Charles Desthieux
— 
Les affiches officielles des Jeux, sur les grilles de l'Hôtel de Ville de Paris
Les affiches officielles des Jeux, sur les grilles de l'Hôtel de Ville de Paris — C. Desthieux / 20 Minutes
  • Depuis le 5 janvier et jusqu’au 1er février 2022, la Ville de Paris présente 24 Jeux d’artistes, une exposition gratuite retraçant les JO de 1912 à 2020 via leurs affiches.
  • Aux côtés de celles-ci, de magnifiques affiches artistiques afin de montrer le lien entre l’art et le sport.
  • Cet événement prend place en pleine Olympiade Culturelle, période où nombre d’événements artistiques sont à prévoir à Paris en amont des Jeux de 2024.

Le long de la rue de Rivoli, au détour des grands magasins, cinq couleurs décorent la rue. Jaune, vert, noire, bleu et rouge. Celles des anneaux des Jeux olympiques. De 1912 à 2020, les affiches officielles de chaque édition sont présentées sur les grilles de l’Hôtel de Ville de  Paris. A leurs côtés, des affiches artistiques. Plus de 900 jours avant  la cérémonie d’ouverture des Jeux de Paris, la Ville se prépare doucement à accueillir les JO de 2024.

L’exposition éphémère se prolonge à l’intérieur de la boutique « Paris Rendez-Vous », située au sein de l’Hôtel de Ville. Les visiteurs peuvent y découvrir d’autres affiches, non exposée dans la rue, comme celle de Mexico 1968. « Elle interpelle, indique Estelle, professeure d’art plastique, qui aime mélanger son univers avec celui des JO. C’est une illusion d’optique réussie. L’affiche est en mouvement constant. » Les drapeaux officiels des Jeux olympiques et paralympiques sont aussi présentés.

Affiche Officielle des Jeux de Mexico, en 1968
Affiche Officielle des Jeux de Mexico, en 1968 - G. Peter / CIO

Art, sport et politique

Derrière ces dessins souvent minimalistes, une volonté politique : faire rayonner le pays et ses artistes à travers le monde. Après 1950, les affiches s’engagent. « Elles mettent en avant des grandes causes : l’écologie ou l’égalité entre les femmes et les hommes, explique Eric Monnin, vice-président à l’Olympisme à l’université de Franche-Comté. Le patriotisme dominant, avant 1950, disparaît alors. »

Cette exposition se déroule dans le cadre de l’Olympiade Culturelle, lancée  lors de la Nuit blanche. Jusqu’au 26 juillet 2024, nombre d’événements artistiques sont à prévoir à Paris et dans toute la France.

Il faudra encore attendre un peu avant que l’affiche officielle des Jeux de Paris 2024 ne soit révélée.