Morts d’Igor et Grichka Bogdanoff : Les obsèques se dérouleront lundi à la Madeleine

CEREMONIE Les frères jumeaux sont morts à six jours d’intervalle des suites du Covid-19

20 Minutes avec AFP
— 
Grichka et Igor Bogdanov, producteurs, animateurs de television, universitaires et essayistes francais en 2010.
Grichka et Igor Bogdanov, producteurs, animateurs de television, universitaires et essayistes francais en 2010. — BALTEL/SIPA

Une messe en hommage à Igor et Grichka Bogdanoff sera célébrée lundi à 15h en l’église de la Madeleine à Paris, a annoncé mercredi la famille dans un communiqué. « Leur inhumation se déroulera dans la stricte intimité », ajoute le court texte transmis par l’agent des  célèbres jumeaux emportés par le  Covid-19 à six jours d’intervalle.

Selon Amélie de Bourbon-Parme, ex-épouse d’Igor Bogdanoff, « ils sont tombés malades quelques jours avant leur hospitalisation le 15 décembre ».

« lls n’ont pas pu être séparés plus longtemps »

« Les choses se sont dégradées. C’est le destin. Ils n’ont pas pu être séparés plus longtemps… Ils ont été très entourés à l’hôpital ! Jusqu’au bout, ils se donnaient des nouvelles à quelques chambres d’écart… », a confié mercredi Amélie de Bourbon-Parme sur BFMTV. L’ex-épouse d’Igor Bogdanoff, avec lequel elle a eu deux enfants, a confirmé que les deux frères n’étaient pas vaccinés.

« Ils n’en faisaient pas un sujet politique. Ils n’évangélisaient personne. C’était une décision personnelle liée à leur phobie des médecins et des médicaments. Il y a un lien avec le sujet de la mort qui était tabou pour eux et qui les fascinaient. Ils ne voulaient pas regarder la mort et ne voulaient aucun lien avec elle, préférant l’oublier », a-t-elle expliqué.

Des stars de la télévision

« Ils étaient fascinés par la science et les découvertes. On n’est jamais à une contradiction près… », a estimé Amélie de Bourbon-Parme. Igor Bogdanoff est mort lundi à l’âge de 72 ans, moins d’une semaine après son frère Grichka. Les jumeaux furent des stars de la télévision des années 1980 pour avoir lancé la première émission de science-fiction en France, sur TF1.