Nice : Roselyne Bachelot « autorise » la démolition du Théâtre national, les élus de l’opposition réagissent

TRAVAUX Ce projet a pour but de prolonger la promenade du Paillon, la coulée verte qui traverse la ville

Elise Martin
— 
La démolition du théâtre national de Nice est prévue pour janvier 2022
La démolition du théâtre national de Nice est prévue pour janvier 2022 — E. Martin / ANP / 20 Minutes
  • Dans un courrier daté du 2 décembre 2021, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot donne son accord pour la démolition du Théâtre national de Nice, « sous conditions ».
  • Elle précise que cette autorisation dépend de la livraison des trois équipements promis par la municipalité en contrepartie de la destruction du TNN.
  • C’est sur ce point que les élus de l’opposition (EELV et RN) réagissent. Le groupe Retrouver Nice a d’ailleurs envoyé un courrier à la ministre « sur la réalité du terrain » et d’une salle qui ne serait pas livrée à temps.

Les élus écologistes au conseil municipal s’y opposaient fermement fin octobre, avec le soutien de Martine Bayard, la fille de l’architecte qui a construit le bâtiment. Roselyne Bachelot vient quant à elle « d’autoriser » la démolition du Théâtre national de Nice (TNN) pour prolonger la promenade du Paillon, écrit-elle dans un courrier adressé à Christian Estrosi.

La ministre de la Culture précise tout de même que « cette autorisation est délivrée sous réserve des assurances que [la mairie pourra] donner à [son] administration concernant la livraison en 2022 des trois équipements [de remplacement présentés par la mairie], nécessaires à la poursuite de l’activité du Centre dramatique national ». Avant d’ajouter : « Je tiens à ce que la continuité soit assurée, notamment dans la programmation et dans le travail des équipes artistiques. »

Quid d’une salle non-livrée à temps ?

Des conditions qui ne peuvent être « garanties » par la ville, affirme Juliette Chesnel-Le Roux, élue municipale EELV. « La démolition commencera début janvier mais la dernière salle à Iconic [le nouveau complexe en construction à côté de la gare de Nice-Ville] ne risque pas d’être finie avant fin 2022 puisque ce n’est encore que de la ferraille et du béton, pronostique-t-elle. Il n’y aura pas de retour en arrière possible. C’est hallucinant qu’une ministre de la Culture détruise un théâtre national. Elle n’a pas dû vraiment réfléchir. » Elle rappelle alors l’action de Catherine Tasca, ministre socialiste de la Culture en 2001, qui avait décidé de prendre une mesure conservatoire pour la sauvegarde de la gare du Sud des chemins de fer de Provence.

Un constat également fait par le groupe Retrouver Nice. Les élus RN disent avoir écrit un courrier à la ministre « pour l’informer de la réalité du terrain ». « On lui a demandé de suspendre son accord de démolir jusqu’à l’entrée en fonctionnement effective des trois structures promises par Christian Estrosi. Un engagement qu’il ne peut tenir car Iconic aura au moins un an de retard sur le calendrier prévu, assure également le conseiller municipal Jean Moucheboeuf. Il y aura donc une longue discontinuité de ce service public qu’est l’offre culturelle à Nice. »

« Conserver une activité théâtrale soutenue du 3 janvier au 15 mai 2022 »

Interrogée par 20 Minutes sur ce point, la municipalité souligne que la condition concerne « la date de livraison avec des assurances que les chantiers sont lancés ». La salle d’Iconic est donc bien prévue fin 2022, selon elle. Les autres équipements de « l’offre théâtrale diversifiée et complémentaire répartie sur l’ensemble du territoire en contrepartie de la destruction du théâtre » seront livrés en mars et en avril 2022. Il s’agit de la salle des Franciscains, de 350 à 400 places, et d’une structure de théâtre éphémère, de 600 places, installée à l’ouest de la ville. Elle est mise en place en attendant la « grande salle de 800 places du nouveau Palais des arts et de la culture [qui remplacera l’actuel Palais des expositions après des travaux] dès la saison 2025-2026 ».

En attendant ces nouvelles salles, la commune met à disposition des troupes du TNN, dont la démolition est prévue début janvier, l’Opéra Nice Côte d’Azur, les théâtres Lino Venture et Francis-Gag mais aussi le Forum Nice Nord pour « conserver une activité théâtrale soutenue du 3 janvier au 15 mai 2022 ».