« Le Retour des rois » : Sexion d'assaut referme un chapitre de son histoire, une « belle histoire de 20 ans »

RENAISSANCE Après dix ans d’absence, le groupe de rap se reforme pour une tournée et prépare un nouvel album

Benjamin Chapon et Clio Weickert
— 
La Sexion d'assaut fait son retour en 2022 avec une tournée et un album
La Sexion d'assaut fait son retour en 2022 avec une tournée et un album — FIFOU
  • L’année prochaine, Sexion d’assaut fera son grand retour.
  • Le groupe se produira sur scène lors d’une tournée à travers la France et dévoilera un nouvel album, dis ans après L’Apogée.
  • Gims, Black M, Maska, Barack Adama, Lefa, JR O Crom et Doomams ont répondu aux questions de 20 Minutes sur le reformation.

Ils sont bien là. En cette fin d’après-midi pluvieuse à Paris, la Sexion d’assaut au complet est réunie à la salle Pleyel. Oh, pas pour un concert, pas encore, mais pour parler de leurs projets. Le groupe reviendra l’an prochain avec une grande tournée initialement prévue en 2021 et reportée à cause du Covid-19, mais aussi avec un nouvel album, dix ans après L’Apogée. Gims, Black M, Maska, Barack Adama, Lefa, JR O Crom et Doomams s’installent pour répondre à toutes les questions de 20 Minutes, ou presque, pour leur première interview tous ensemble depuis dix ans… Et ils sont visiblement ravis d’être réunis et très à l’aise les uns avec les autres. Gims, lui, se met légèrement en retrait et laisse la parole à ses camarades. Mais tous semblent sur la même longueur d’onde et partagent les mêmes envies : retrouver leurs fans et prouver qu’ils peuvent faire encore mieux qu’il y a dix ans.

Parce que le grand retour de Sexion d’assaut, c’est un peu le serpent de mer du rap français. Tantôt l’un de ses membres annonce la reformation du groupe, tantôt un autre présage le contraire. En mai dernier, Gims se montrait même catégorique auprès de   Rap Punchline : « Il n’y aura pas de prochain album Sexion d’Assaut », assenait-il. Mais finalement, ce retour aura bel et bien lieu. « Là c’est du sûr, nous affirme  Black M. On l’a tous officialisé, on l’a tous mis sur nos réseaux en même temps pour la première fois depuis plus de dix ans. Avant ça il y avait quelques petites complications internes… » En cause des  problèmes contractuels avec le label Wati B et quelques difficultés à concilier les plannings des uns et des autres. Mais comme l’explique Maska, pour tous « c’est devenu une priorité de faire ce retour des Rois ».

« Notre musique est meilleure aujourd’hui »

Mais pourquoi revenir maintenant, après tant d’années d’absence ? « Quoiqu’il arrive on ne fait pas ça pour forcer, on fait ça parce qu’on a envie de le faire, affirme Barack Adama. C’était très compliqué avant parce qu’il y avait des carrières qui se formaient et il ne fallait pas casser ça. Tout s’est emboîté au bon moment. C’est magnifique. » Il y a aussi cette volonté de tourner une page. « Terminer un chapitre qui a commencé en 2002, c’est une belle histoire de 20 ans. Sans le Retour des rois il y aurait vraiment un goût d’inachevé je pense. Pour le public et pour nous. Et là ce sentiment d’aller jusqu’au bout des choses est très satisfaisant », explique Maska.

Revenir une décennie plus tard, c’est aussi se poser la question de l’identité du groupe, dont les membres ont tous pris leur propre envol. Pour Maska, le style Sexion d’assaut « a beaucoup évolué ». « Bien sûr qu’il y a une base qui est commune, l’empreinte vocale, le style d’écriture, reconnait-il. Mais dans nos carrières personnelles on a compris beaucoup de choses. Moi par exemple, je me contentais de faire des couplets de seize mesures et après dans ma carrière j’ai dû apprendre à chanter, faire des refrains… Quand on revient et qu’on se retrouve en studio il y a cette même alchimie mais avec ce petit plus, cet apprentissage et cette connaissance. Notre musique est meilleure aujourd’hui. »

« Les fans demandent la Sexion d’assaut du début, du kickage »

Les fans de la première heure devraient toutefois retrouver la patte du groupe : la technique et le kick. « On parle beaucoup de nos premiers freestyles, à l’époque ça se faisait très peu de freestyler comme ça devant la caméra. Et j’ai l’impression que les fans demandent ça, ce Sexion d’assaut du début, du kickage. Je pense que c’est ce qu’ils vont prendre », affirme Lefa, provoquant l’hilarité de ses comparses.

Les spectateurs le découvriront ainsi lors de leur tournée à travers la France à partir du 25 mars et les 14 et 15 mai à Paris La Défense Arena. Les rappeurs y présenteront leurs grands tubes, des exclus mais aussi des titres de leur nouvel album à venir. Barack Adama est impatient :

 « Depuis qu’on a fait l’annonce, je n’ai qu’une seule hâte c’est que l’album sorte. Pour le montrer aux gens, rassurer ceux qui demandent à l’être et convaincre ceux qui sont dubitatifs. S’il y a vraiment une chose qui n’a pas changé, c’est cet état d’esprit un peu sportif qu’on a, on est des compétiteurs avec nous-mêmes. Notre seul concurrent c’est nous, on essaye de faire mieux que ce qu’on a fait hier. Il est là notre challenge et je pense qu’on va réussir. »
 

Aucun single pour le moment

Le groupe ne perd toutefois pas à l’esprit que depuis leur séparation, la scène rap a beaucoup changé. Et qu’il va falloir de nouveau faire ses preuves malgré l’impact qu’a eu Sexion d’assaut à l’aube des années 2010. « On revient et c’est comme si on repartait de zéro, estime Lefa. Le passé c’est le passé. Ok, tout le monde reconnaît qu’on a contribué à plein de choses mais la musique a évolué, il y a plein de nouveaux acteurs qui prennent énormément de place. Même nous aujourd’hui en regardant des jeunes artistes qui se sont sûrement inspirés de nous, on en apprend beaucoup. Les cartes sont redistribuées et là on va montrer que dix ans plus tard on sait encore faire de la musique ».

Pour JR O Crom, revenir à une époque où le rap cartonne est même très enthousiasmant.

 « La musique urbaine vit son meilleur moment et c’était bien que Sexion d’assaut fasse aussi partie du moment magique que cette musique est en train de vivre. Quand on est arrivé sur NRJ on n’entendait pas de rap, les maisons de disques ne signaient plus de rappeurs… On est fiers d’avoir participé à ouvrir la porte à cette industrie urbaine. Aujourd’hui on est content de fêter ça et de revenir au moment où cette musique est à son apogée ».
 

Si les fans seront sans aucun doute présents au rendez-vous, qu’en est-il du public rap qui s’est considérablement élargi ces dix dernières années et qui porte désormais dans son cœur bien d’autres artistes ? Sur scène, la question de l’alchimie peut aussi se poser, d’autant que la méga star du groupe, Gims, a pris une direction tout autre ces dernières années, privilégiant le chant au rap. Sans oublier que pour le moment, aucun nouveau single n’a été dévoilé, difficile donc de se faire une idée sur le nouveau Sexion d’assaut.

« On a toujours rappé de manière authentique »

Le groupe refuse d’ailleurs de nous en dire plus sur les thèmes abordés dans le nouvel album qui n’est pas finalisé. On n’a pas non plus réussi à savoir combien de chansons étaient déjà prêtes. « C’est trop tôt pour en parler », tranche Lefa. « On va quand même apporter certaines réponses parce qu’il y a énormément de questions qui se sont posées autour du Retour des rois pendant ces dix ans. Il y a des choses qu’on va dire dedans. On a toujours rappé de manière authentique et on a toujours eu un goût pour la vérité et forcément il y en aura dedans », ajoute Maska. La vérité, ok, mais à propos de quoi ?

Les tensions sociales ? Le sexisme ? Le racisme ? Il faudra attendre patiemment l’album pour savoir si ces thèmes seront abordés, mais on sait déjà que Sexion d’Assaut ne veut pas parler de politique. Tout comme le groupe refuse, dix ans après, de revenir sur ses propos homophobes en interview et dans certains textes au début de sa carrière. Notre interview se termine sur ce silence après que l’entourage du groupe soit venu mettre fin à notre rencontre lorsque nous avons abordé le sujet. La Sexion d’assaut retourne dans son mystère, et nous donne rendez-vous pour leurs concerts : « Là, vous verrez. »

Sur le papier, la promesse reste belle. Mais à quelques jours de Noël, impossible de savoir quelles sortes de trésor nous attendent avec Le Retour des rois.

Un nouvel album uniquement disponible en physique

A l’heure où le streaming est roi, Sexion d’assaut a décidé de sortir son album uniquement en version physique. « On veut arrêter avec cette histoire de diktats des chiffres, assure Barack Adama. Tranquille, on fait de la musique en fait. On peut aussi viser les chiffres, on n’en a pas peur du tout, on sait qu’on est très attendus mais vraiment on a voulu faire un objet collector, un souvenir pour les fans. Un objet qui va devenir rare au final. » Cet album ne pourra s’acheter que lors de leurs concerts, à partir du 14 mai à Paris La Défense Arena. Des bons de précommandes seront disponibles dès le 25 mars.

20 Minutes est partenaire de cette tournée.