La Booty Therapy ou comment bouger les fesses pour soigner ses traumatismes

DANSE Chaque jour, « 20 Minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut

20 Minutes avec Brut
— 
Maïmouna Coulibaly enseigne la Booty Therapy depuis 1996, Brut.
Maïmouna Coulibaly enseigne la Booty Therapy depuis 1996, Brut. — capture d'écran

« Le fait de danser c’était une façon pour moi de récupérer ces traumas et de les revisiter un par un. » Maïmouna Coulibaly est une chorégraphe, créatrice de la Booty Therapy, une danse où le bassin et les fesses sont beaucoup sollicitées. Sa démarche est  politique : « Pour moi, c’est super important qu’on puisse remettre le corps de la  femme dans l’espace public. » Au quotidien, dans ses cours de danse, elle voit une certaine libération chez les danseuses : « Je voyais le changement dans leurs visages et je me disais : mais c’est trop bon ça ! Il faut qu’on continue ! »

Pour Maïmouna, danser est une manière de survivre à ses traumatismes : « J’ai subi énormément de violences, et beaucoup ont été dans ma chair, comme l’excision, les viols, les coups, et même quand ce n’était pas dans ma chair, des violences psychologiques. Tous ces traumas, je suis allée les ranger au niveau de mon bassin. » Maïmouna Coulibaly raconte la Booty Therapy et ses bénéfices dans la vidéo de notre partenaire   Brut.