Salon du livre jeunesse : « Queen Kong » d'Hélène Vignal, roman sur la sexualité d'une ado, remporte la Pépite d'or

PALMARES Au Salon du livre jeunesse de Montreuil qui s’est ouvert ce mercredi, la Pépite d’or a été attribuée à « Queen Kong » d’Hélène Vignal, un roman sur la sexualité d'une adolescente

Stéphane Leblanc
— 
La romancière Hélène Vignal
La romancière Hélène Vignal — Les Polychromes
  • La Pépite d’or du meilleur livre jeunesse de l'année a été attribuée ce mercredi à Montreuil à « Queen Kong », un roman sur la sexualité d'une ado.
  • Son héroïne est une jeune fille qui entend bien revendiquer son plaisir sexuel et profiter de son corps librement.
  • L'autrice Hélène Vignal milite clairement en faveur de la liberté de son héroïne tout en dénonçant sans complaisance les injonctions que le groupe fait peser sur chacun, fille ou garçon.

C’est la Palme d’or du livre jeunesse, le prix le plus convoité de l’année. Et plutôt qu’à un album illustré comme les autres années, la Pépite d’or a été décernée ce mercredi à Montreuil à… une fiction pour adolescents. Son titre : Queen Kong d'Hélène Vignal, édité à la rentrée de septembre 2021 par Thierry Magnier. « C’est un roman très libre, très personnel, peut-être pas à mettre entre toutes les mains, mais très fort », prévient Christian Dorsan, lecteur et contributeur  du groupe  20 Minutes Livres. Même son de cloche du côté du jury qui souligne « un roman sensible, sensuel qui nous transporte, tout en tensions, à l’heure des premiers émois sexuels. »

Cette « Queen Kong » n’est ni sauvage, ni monstrueuse. Peut-être juste un peu plus à l’écoute de son corps que les autres ados de son âge. La jeune fille de ce très court roman de 82 pages revendique d’explorer sa sexualité à la première personne, librement. Mais à une époque où tout choque, cet épanouissement ne plaît pas, notamment à ses camarades, qui se déchaînent sur les réseaux sociaux. D'ailleurs, ça commence comme ça, par des reproches. Cruels et terribles.

Une écriture parfois trash

L'autrice du livre, Hélène Vignal, est une ancienne animatrice socioculturelle dans des quartiers dits « sensibles ». Elle écrit depuis son plus jeune âge, compte une quinzaine de livres à son actif. Son écriture, précise et acérée, témoigne de son engagement en faveur de son héroïne tout en dénonçant sans complaisance les injonctions que le groupe fait peser sur chacun, fille ou garçon.

« J’ai énormément aimé cette écriture, reprend notre lecteur Christian Dorsan. Cette façon qu'a cette jeune fille d’exprimer ce qui ne se dit pas, sans pudeur, sans filtre, avec des mots crus par moments, tendres aussi. Cette façon de se déshabiller devant le lecteur, quitte à flirter parfois avec le trash. En tout cas, elle laisse entendre une vraie voix, un ton particulier et c’est ce qui fait toute la force et l'originalité de ce roman. »

Quatre autres pépites

Décernés par de jeunes lecteurs sélectionnés par France Télévisions, partenaire du salon de Montreuil, les autres prix ont été attribués à :
Pépite du Livre illustré : Esprit, es-tu là ? de Dominique Ehrhard et Anne-Florence Lemasson (Les Grandes Personnes).
Pépite de la Fiction Junior : Les filles montent pas si haut d’habitude d'Alice Butaud et François Ravard (Gallimard Jeunesse).
Pépite de la Fiction Ados : Polly de Fabrice Melquiot et Isabelle Pralong (La Joie de lire).
Pépite de la Bande dessinée: Nowhere Girl de Magali Le Huche (Dargaud).