Le budget de Disney+ passe à 8 milliards de dollars pour développer des contenus

STREAMING Mickey compte bien dominer le marché du streaming

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Le personnage de Baby Yoda dans « Mandalorian» diffusé sur Disney+
Le personnage de Baby Yoda dans « Mandalorian» diffusé sur Disney+ — Ferrari / Starface

Disney a bien l’intention d’investir dans le streaming sur le long terme. Pour atteindre sa projection de 230 à 260 millions d’abonnés sur  Disney+ d’ici la fin de l’année fiscale 2024, la firme a annoncé vouloir dépenser de « 8 à 9 milliards de dollars » en contenus. « La seule façon efficace d’augmenter le nombre de nos abonnés, c’est avec du bon contenu », a lancé  Bob Iger, le président exécutif de l’entreprise, comme le relaye Variety.

Au total, pour ses trois services de streaming (Disney+, Hulu et ESPN +), la firme a pour prévision d’atteindre entre 300 et 350 millions d’abonnés dans le monde d’ici la fin de l’année fiscale 2024. Aujourd’hui, 137 millions de personnes ont souscrit à ses offres. En comparaison,  Netflix, principal concurrent sur le territoire américain, dénombre 195,2 millions d’abonnés dans le monde.

Une belle offre

Pour atteindre ses plans, Disney peut compter sur des marques fortes, comme Marvel, Star Wars ou encore  Pixar, mais aussi la famille Kardashian, dont la  prochaine télé-réalité sera diffusée sur Hulu. L’entreprise souhaite ainsi sortir en moyenne 100 titres par an, un but déjà atteint puisque Bob Chapek, le PDG de Disney, a confirmé la sortie, pour l’année 2022, de 63 séries et 42 films, précise Variety.

Concernant la politique de sortie des films qui met en colère une partie de Hollywood, Disney se dirige vers une diffusion à la fois au cinéma et sur ses plateformes en ligne. Le groupe compte sur son son accès premium pour ceux qui souhaitent voir une nouveauté le même jour que sa sortie en salle, mais depuis leur canapé.