Tutelle de Britney Spears : « C’est un moment historique ! » La chanteuse officiellement libérée, ses fans exultent

#FREEBRITNEY La juge Brenda Penny a mis fin à une tutelle instaurée en 2008

Philippe Berry
— 
Tutelle de Britney Spears : La chanteuse officiellement libérée, ses fans exultent — 20 Minutes
  • La tutelle de Britney Spears a été levée vendredi par la justice américaine. 
  • Devant le tribunal de Los Angeles, les fans de la pop star ont explosé de joie à l'annonce de la décision. 
  • « Plus beau jour de ma vie ! », a commenté la chanteuse en remerciant ses soutiens.
  • Notre reportage sur place.

De notre correspondant à Los Angeles,

C’est la fin d’un feuilleton qui aura duré 13 ans. Vendredi, la juge Brenda Penny a levé la double tutelle qui empêchait Britney Spears de prendre des décisions sur ses finances et sa vie personnelle. La chanteuse, qui avait « tant prié » pour ce moment, va pouvoir retrouver une autonomie complète. Devant la cour supérieure de Los Angeles, quelque 200 fans du mouvement #FreeBritney ont explosé de joie à l’annonce de la décision, avant de danser sur Till the World ends sous une pluie de confetti. « Mon Dieu, que j’aime mes fans, c’est fou ! Je crois que je vais pleurer le reste de la journée. Plus beau jour de ma vie ! », s’est réjouie la chanteuse sur Instagram.

« Toute cette mobilisation, ce travail, ça a payé. C’est un sentiment incroyable d’en avoir fait partie », lâche Mike, vêtu d’un débardeur « Free Britney », une rose autour du cou. Dans la foule, certains s’enlacent, d’autres ont les larmes aux yeux après cet épilogue espéré mais qui était loin d’être garanti. La juge aurait en effet pu ordonner une expertise psychologique préalable, mais elle a indiqué qu’un certificat de « capacité » n’était ici pas nécessaire, alors que la chanteuse a continué de travailler pendant des années sous le contrôle de son père.

« Moment historique pour les droits humains »

Accueilli en héro, l’avocat de la chanteuse, Mathew Rosengart, remercie tous les fans, qui ont « joué un rôle central » pour braquer les projecteurs sur sa situation et « pousser tous ensemble dans l’en-but ». Il précise que si la tutelle est levée, un « filet de sécurité » financier sera mis en place.

Certains sont venus de loin. « Je m’appelle Britney, comme elle. Je suis fan depuis que j’ai 6 ans, je ne pouvais pas rater ça », explique une étudiante venue d’Austin, au Texas. Les jumeaux John et Edwards Grimes, eux, ont fait le voyage depuis Dublin. « C’est un moment historique pour les droits humains, pas juste pour Britney. Elle a initié ce mouvement, avec le but de changer la loi (sur les tutelles) », insiste John, interrogé avant le verdict.

Les jumeaux John et Edwards Grimes, connus sous leur nom de scène Jedward, sont venus de Dublin, en Irlande, pour soutenir Britney Spears à Los Angeles.
Les jumeaux John et Edwards Grimes, connus sous leur nom de scène Jedward, sont venus de Dublin, en Irlande, pour soutenir Britney Spears à Los Angeles. - P.BERRY/20 MINUTES

Révélés dans l’émission X-Factor et connu sous leur nom de scène « Jedward », les jumeaux irlandais se disent « fans depuis le premier jour ». « On incorpore Britney dans notre musique et nos vies quotidiennement. Quand vous vivez des moments difficiles, surtout en grandissant, ses chansons vous permettent de tout surmonter », assure Edward. Qui est fier des chaînes cousues sur sa veste en jean, comme un symbole : « Quand la tutelle sera levée, je pourrai les briser. »

Libre à 40 ans

Une tutelle avait été imposée en 2008 après des troubles psychologiques manifestés par Britney Spears. La chanteuse avait demandé la suspension de son père Jamie fin 2020, dénonçant des « abus ». Fin juin, elle avait dit devant le tribunal qu’elle était « traumatisée » et « déprimée », assurant qu’elle avait été forcée à prendre du lithium, un stabilisateur d’humeur utilisé pour traiter les troubles bipolaires.

L’interprète de Baby One More Time avait également affirmé qu’un stérilet avait été implanté contre son gré, alors qu’elle désirait avoir un nouvel enfant. « Je veux juste retrouver ma vie, ça fait treize ans et ça suffit », avait-elle supplié. Britney Spears, qui va fêter ses 40 ans début décembre, a enfin été entendue.