Cécile Rap-Veber devient la première femme à prendre la direction de la Sacem

DROITS C’est la première femme à la tête de l’institution née il y a… 170 ans

20 Minutes avec AFP
— 
Au siège de la Sacem, en 2016. (archives)
Au siège de la Sacem, en 2016. (archives) — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Cécile Rap-Veber devient la première femme à prendre la direction de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) depuis sa création en 1851, a indiqué vendredi l’institution. Celle qui était jusqu’à maintenant directrice du développement, de l’international et des opérations, succède à Jean-Noël Tronc qui dirigeait la Sacem depuis 2012.

A la Sacem, on explique en substance le départ de ce dernier par des divergences de vue sur la stratégie et la gouvernance avec le conseil d’administration. Au sein de la Sacem, qu’elle avait intégrée en 2013, Cécile Rap-Veber a notamment « contribué aux nouveaux développements en pilotant des partenariats mondiaux avec les grandes plateformes », peut-on lire dans un communiqué.

Les droits de plus de 180.000 auteurs et autrices

« Issue d’une famille de créateurs, et ayant constamment défendu l’intérêt des ayants droit tout au long de mon parcours professionnel, je suis honorée de continuer à porter les valeurs de la gestion collective au service d’un répertoire aussi magnifique que celui de la Sacem », commente Cécile Rap-Veber dans ce texte.

Avocate à la cour d’appel de Paris, elle avait mis les pieds dans l’industrie musicale en entrant chez Universal Music France en 2000 où elle a occupé différents postes (département légal et consulting pour résumer) jusqu’en 2013. La Sacem répertorie « 182.520 auteurs, compositeurs et éditeurs qui l’ont choisie pour gérer leurs droits d’auteurs ».