« Bruxelles je t’aime » : La chanteuse Angèle signe son grand retour et déclare sa flamme à la capitale belge

MUSIQUE Un titre solo et inédit qui se dévoile deux ans après la réédition de « Brol » 

Clio Weickert
— 
Angèle présente
Angèle présente — Manuel Obadia-Wills

Angèle est bel et bien de retour. Deux ans après la réédition de son premier album Brol sorti en 2018, la chanteuse vient tout juste de dévoiler un titre inédit, Bruxelles je t’aime, accompagné du clip qui va avec. Comme son titre l’indique, il s’agit d’une véritable déclaration d’amour à la capitale belge, « la plus belle », selon les paroles de la chanson. « Tu m’avais manqué », « t’es ma préférée », entonne-t-elle notamment.

Cette nouveauté musicale pourrait s’accompagner d’une autre annonce : celle de son nouvel album. Au tout début du clip une date apparaît dans le sous-titre de la vidéo, le 10 décembre, qui pourrait bien correspondre à la sortie de son prochain projet.

« Surréaliste », « onirique », « régressif »

Bruxelles je t’aime, le premier single de cet album, se dévoile donc aussi dans un clip de quatre minutes qui prend place dans un train, à destination de… Bruxelles, évidemment. Un voyage entre Paris, où Angèle habite désormais la plupart du temps, et sa ville natale, chère à son cœur. « À travers un voyage surréaliste en train, le clip nous plonge dans l’imaginaire d’Angèle lors d’un itinéraire Paris – Bruxelles, précise les réalisateurs dans un communiqué de presse. Très enthousiaste à l’idée de retrouver sa ville natale, Angèle décide de tuer le temps en transformant un trajet pour le moins banal en une aventure onirique beaucoup plus intense, grâce à son imagination débordante. » « Bruxelles je t’aime est un clip régressif, qui est symbole de l’âme d’enfant toujours éveillée chez Angèle, tout en faisant office de déclaration d’amour à sa ville natale », ajoutent-ils.

On la voit donc déambuler entre les wagons, cueillir des iris (symbole de la région bruxelloise), croiser un petit Atomium… Et même surfer sur le toit du train, les cheveux au vent (une scène à ne pas reproduire lors de votre prochain trajet). Un clip très léché qui frôle parfois le film publicitaire, mais qui donne la pèche et l’envie de s’offrir un petit aller-retour pour Bruxelles.