Les replays de la semaine : « Dolorès » ou « la malédiction du pull-over rouge »… Loïc Prigent au défilé Dior Croisière 2022…

A LA DEMANDE Replay, SVOD, streaming, podcast… « 20 Minutes » vous donne ses conseils vidéo et audio de la semaine

F.R.
— 
Image extraite du documentaire Dolorès, la malédiction du pull-over rouge.
Image extraite du documentaire Dolorès, la malédiction du pull-over rouge. — Giraf Prod

Il n’y a pas que le direct dans la vie, il y a aussi le replay. De YouTube à Netflix en passant les replays des chaînes de télévision et les podcasts des stations de radio, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

« Dolorès », le « true crime » de Canal +

Le 3 juin 1974, Marie-Dolorès Rambla est enlevée devant chez elle à Marseille. Son cadavre sera retrouvé deux jours plus tard. Un jeune homme, Christian Ranucci sera bientôt arrêté, avouera avoir commis le crime puis reviendra sur ses déclarations, clamant son innocence. Il sera condamné à mort, puis exécuté, deux ans plus tard. En 1978, l’écrivain Gilles Perrault se penchera sur le dossier dans son livre Le Pull-over rouge, un best-seller mettant en avant des éléments tendant à disculper Ranucci et s’appuyant sur les propos de Jean-Baptiste, le petit frère de Marie-Dolorès, principal témoin de la disparition de sa sœur, âgé de 6 ans à l’époque des faits. Dolorès, la mini-série documentaire lancée jeudi sur Canal+ revient sur l’affaire qui a fait couler beaucoup d’encre dans les années 1970 et 1980. Mais c’est le sous-titre, « la malédiction du pull-over rouge », qui illustre le mieux l’angle de ces quatre épisodes coécrits par Julien Guérif et Brendan Kemmet (sur une idée d’Aymone de Chantérac).

Ce true crime raconte le parcours de Jean-Baptiste Rambla au fil des décennies, jusqu’à sa condamnation à une peine de prison à perpétuité pour avoir tué une jeune femme en 2017, neuf ans après avoir commis un premier meurtre. La reconstitution de nombreuses scènes avec des acteurs n’est pas l’aspect le plus réussi, le pathos étant parfois trop appuyé, mais le récit des faits, nourri de nombreux témoignages (enquêteurs, journalistes, proches des victimes…) et d’images d’archives est passionnant.

Loïc Prigent et la femme à la tête de Dior

Le simple fait qu’Une femme à la tête de Dior soit réalisé par Loïc Prigent suffit à savoir que ce documentaire vaut le détour. Le spécialiste de la mode, au ton si particulier sachant nous immerger dans cet univers chic et glamour sans trop se prendre au sérieux, a suivi Maria Grazia Chiuri dans la conception de la collection Dior Croisière 2022. La première directrice artistique de la maison de couture a dû composer avec la pandémie de coronavirus et ses conséquences depuis les premiers dessins jusqu’au défilé qui a eu lieu en mai à Athènes. Ce reportage, diffusé sur France 5 vendredi et à revoir par ici, met aussi en valeur le processus créatif et la vision de la créatrice.

Un podcast sans sucre

Amazon Music a lancé cette semaine son premier podcast francophone : 21 jours. Pénélope Boeuf, partant du principe qu’il faudrait 21 jours pour se débarrasser d’une mauvaise habitude, s’implique particulièrement dans ce projet. Elle s’est lancé le défi de renoncer, en trois semaines, à l’une de ses « addictions ». A commencer par le sucre. Chaque jour, du lundi au vendredi, la podcasteuse fait donc le récit, à la première personne, de cette expérience, dans des épisodes d’une dizaine de minutes. « Je compte bien me sevrer », annonce-t-elle dans le communiqué de presse. Y parviendra-t-elle ? Réponse au fil des jours et… dans un vingt-deuxième épisode qui sera mis en ligne trois semaines après le vingt et unième pour un premier bilan.