NFT : A quoi sert le Fonds de sécurité de la FIJ qui recevra l’argent de la vente aux enchères ?

ENCHERES CARITATIVES L’argent de la vente aux enchères du NFT de « 20 Minutes » sera reversé au Fonds de sécurité de la Fédération internationale des journalistes

L.Be.
— 
A quoi sert le Fonds de sécurité de la Fédération internationale des journalistes — 20 Minutes

Un NFT pour aider les journalistes en danger dans le monde. Piasa et 20 Minutes, avec l’aide de Coinhouse, organisent la première vente aux enchères d’un jeton non-fongible en France le 19 octobre prochain. L’argent de la vente sera reversé au fonds de sécurité de la Fédération internationale des journalistes (FIJ). Pourquoi avoir choisi cet organisme ? La FIJ fédère les organisations syndicales et associatives nationales et représente au total 600.000 journalistes dans le monde.

« En tant que secrétaire général de la FIJ, je représente la profession devant les instances des Nations Unies quand il y a des discussions sur les conditions de travail, les salaires, la santé…, explique Anthony Bellanger. La protection des journalistes est ma mission. Et en tant que Fédération internationale, on a élaboré la charte mondiale d’éthique des journalistes », poursuit-il. Adoptée en 2019, elle précise les droits et les devoirs des journalistes en termes d’éthique.

Des « urgentistes » de la profession

Avec le fonds de sécurité, la FIJ envoie, en moyenne, 80.000 euros dans le monde tous les ans pour aider les journalistes sur le terrain. Créé en 1992, en parallèle à la création de la liste des journalistes tués pour rendre hommage aux victimes collatérales de guerre, le fonds de sécurité est « une bouée de sauvetage pour les journalistes menacés ou dans le besoin ». Il aide les familles lorsqu’elles ne peuvent pas payer les obsèques d’un journaliste, il vient au secours des reporters blessés ou en danger. La vente aux enchères permettra d’apporter du soutien à ces « urgentistes » de la profession.