« New World » : Amazon veut entrer dans le game pour de bon et pour longtemps

JEU VIDEO Après plusieurs échecs et plusieurs délais, Amazon Games a sorti mardi son premier gros jeu, le MMORPG « New World » sur Windows, un lancement réussi mais risqué

V. J.
— 
« New World » est le premier gros jeu d'Amazon Games, un MMORPG et concurrent de  « World of Warcraft »
« New World » est le premier gros jeu d'Amazon Games, un MMORPG et concurrent de « World of Warcraft » — Amazon Games
  • New World, un MMORPG à la World of Warcraft, est disponible depuis mardi sur PC
  • Il s'agit du premier vrai gros jeu d'Amazon Games, après plusieurs échecs et abandons
  • Le titre est un défi pour le géant, qui en fait à la fois une vitrine technologique et son Graal pour jouer dans la cour des grands

Amazon peut respirer. Pour l’instant. Le lancement de son jeu New World est un succès, avec, selon le site SteamDB, qui comptabilise les achats réalisés sur Steam, près de 700.000 joueurs simultanés mardi le jour de la sortie. Il était le jeu le plus joué dans le monde, avec, revers de la médaille et Amazon promet d'y remédier, des problèmes de connexion et des files d'attente de plusieurs heures. Il était également, avec quelque 900.000 spectateurs et spectatrices, le jeu le plus regardé sur Twitch, devant Apex Legends et Fortnite, rapporte Le Figaro. La plateforme Twitch est depuis son rachat en 2014, une propriété d’Amazon, et au coeur de sa stratégie jeu vidéo, avec aussi le moteur graphique Lumberyard et le service de cloud gaming Luna. Mais quid des jeux, le nerf de la guerre ?

« "New World" doit être le jeu qui nous fera percer »

Sur les trois gros jeux annoncés lors de la création d’Amazon Games, seul a survécu New World. Breakaway a été annulé avant sa sortie, Crucible n’a vécu que quelques mois en pleine crise sanitaire, sans oublier l’abandon de son MMO Le Seigneur des Anneaux, pourtant parfait compagnon à la série prestige annoncée pour 2022. Comme le déclare Christoph Hartmann, vice-président d’Amazon Games, au New York Times : « New World doit être le jeu qui nous fera percer, il n’y a aucun doute là-dessus ». Si le budget précis du jeu n’est pas connu – Les Echos  tablent sur 100 millions de dollars entre production et marketing –, le géant injecte plus de 500 millions de dollars par an pour son activité jeu vidéo, hors Twitch ou Luna.

Un MMORPG et quelques partis pris

En plus d’installer Amazon dans le game, New World sert aussi de vitrine technologique à son offre AWS Game Tech et ses solutions de développement de jeux dans le cloud, rappelle Le Figaro. Le jeu ne tourne pas sur l’ordinateur du joueur ou de la joueuse, mais sur des serveurs dans le cloud et permet ainsi de gérer et d’afficher toujours plus d’environnements, de personnages, de batailles. Ce n’est pas un hasard que New World soit un MMORPG, un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, qui embarque joueurs et joueuses sur Aeternum, une île mystérieuse et surnaturelle à l’ère des Grandes découvertes.

S’il reprend les gameplays des classiques du genre, World of Warcraft en tête, New World prend aussi de vrais partis pris, comme de privilégier le PvP (player versus player) avec plusieurs modes multijoueurs («Guerre » à 100 joueurs, « Déferlantes » en équipe de 20, etc.), ou de se passer de classe pour plus de liberté et une évolution du système de combats par le choix des armes.

Enfin, le jeu ne nécessite pas d’abonnement pour y jouer, il en coûtera 39,99€ aux joueurs et joueuses, uniquement PC pour l’instant. Un prix d’appel comparé aux autres blockbusters de l’industrie, car Amazon mise sur les microtransactions comme le multimilliardaire Fortnite. Avec déjà un Pack Pirate à 4.99€, le premier d’une série de sept d’ici la fin 2021. Amazon, enfin prêt à partir à la conquête d’un nouveau monde ?