« Tales of Arise » : La nouvelle référence du jeu de rôle japonais sur consoles next gen

JEU VIDEO Dans l’attente des nouveaux « Final Fantasy », « Dragon Quest » ou « Persona », la franchise moins connue « Tales of Arise » fête ses 25 ans avec son meilleur épisode

V. J.
— 
Tales of Arise
Tales of Arise — BANDAI NAMCO Entertainment
  • Tales of Arise est la dernière itération d’une série de jeu de rôle japonais forte de 25 ans d’existence et une dizaine d’épisodes.
  • A partir d’une histoire typique de l’heroic fantasy, le jeu développe un univers riche en rebondissements, personnages et même réflexions sur le monde.
  • Avec ses graphismes entre aquarelles et japanime, le titre impressionne sur les consoles next gen.

De Final Fantasy à Dragon Quest en passant par Fire Emblem ou Secret of Mana, le jeu de rôle japonais, ou J-RPG, connaît un vrai succès dans le monde en général, et en France en particulier. Sa spécificité, et la distinction avec le jeu de rôle occidental, tient à « une histoire plus linéaire, des personnages plus développés, expliquait Raphaël Lucas, auteur de L’histoire du RPG : Passés, présents et futurs (Pix’n Love), à la sortie de Final Fantasy XV. Mais aujourd’hui, ce sont surtout l’esthétique et le ton de l’histoire qui font vraiment la différence ».

Peut-être moins connue mais forte d’une dizaine d’itérations, la franchise Tales répond parfaitement à cette définition. Le dernier épisode, Tales of Arise, devait sortir en 2020 pour les 25 ans de la série, mais a été décalé à cause du Covid et arrive début septembre pour mieux profiter de la next gen.

Un univers riche de combats et de personnages

Depuis 300 ans, la planète céleste Dhana vit sous le joug de sa jumelle Rena, qui a réduit sa population en esclavage et pillé ses ressources naturelles. Alphen, un guerrier amnésique au masque de fer, et Shionne, jeune fugueuse aux étranges pouvoirs, vont mener la révolte et changer le destin des deux mondes. Si le pitch de Tales of Arise est un classique, voire un cliché, de l’heroic fantasy, le récit dévoile au fur et à mesure une vraie richesse de personnages, d’intrigues, ainsi que d’émotions et de réflexions. Le joueur ou joueuse est ainsi invitée autant à rêver d’ailleurs qu’à questionner son monde.

Tales of Arise s’est fait une réputation grâce à ses combats – et combos – dynamiques et spectaculaires (qui a dit bordéliques ?). Il n’a cependant pas peur d’enchaîner les cinématiques et les dialogues pour davantage d’immersion dans l’univers et d’empathie pour les personnages. Les fans de Persona apprécieront. Les autres devront prendre un peu leur mal en patience, ou pourront profiter des graphismes qui font honneur à la next gen, grâce à la technologie « shader atmosphérique » et son rendu japanime.

Après le remake de Final Fantasy VII sur une PS4 en fin de vie et alors que les nouveaux FF XVI, Dragon Quest XII et Persona 6 sont annoncés mais pas avant quelques années, Tales of Arise s’impose comme le J-RPG incontournable de la next gen. Avec un million d’exemplaires écoulés en une semaine dans le monde, il est déjà le jeu le plus vendu de la série.