Ain : Concert « bâclé » ? L’attitude de Kendji Girac fustigée après son passage au parc des Oiseaux

CRITIQUES La production de l'artiste et les organisateurs du festival se sont renvoyé la balle

C.G.
— 
Kendji Girac est victime de son succès
Kendji Girac est victime de son succès — Boris ALLIN/Hans Lucas
  • Invité à se produire lors du festival des Musicales du parc des oiseaux, dans l’Ain, Kendji Girac a déçu ses fans.
  • Sur les réseaux sociaux, ils ont déploré l’attitude du chanteur et la durée des deux concerts prévus à l’affiche.
  • Si la production de l’artiste se défend de tout manque de professionnalisme, les organisateurs du festival assurent le contraire.

Un « concert trop court », un « manque d’échanges avec le public », une « absence de rappel » et un enthousiasme sur scène proche du niveau de la mer… La liste des griefs est longue. Trois jours après le passage de Kendji Girac au festival des Musicales du parc des Oiseaux dans l'Ain, les fans ne cachent pas leur amertume. Les organisateurs non plus, bien qu’ils refusent désormais de s’exprimer sur le sujet.

Accusé d’avoir « la grosse tête » et d’être « parti comme un voleur », le chanteur a déçu, en témoigne le nombre de commentaires postés sur la page de l'événement. « A 65 euros la place, je ferai l’effort de jouer deux heures », commente un internaute. « Tellement furieuse et déçue en quittant le parc alors que j’ai eu la chance d’assister à deux autres concerts cette année dans une ambiance chaleureuse avec des artistes heureux d’être là, investis, généreux », ajoute une seconde. « Très joli spectacle mais 50 minutes, c’est abusé au prix de la place. Il aurait pu au moins revenir chanter une dernière chanson et dire au revoir au public », complète une troisième.

« Une situation totalement indépendante de notre volonté »

L’artiste n’est monté sur scène que 50 minutes, une fois l’après-midi et une fois le soir. Parlant d’un concert « booké en octobre », le manager du chanteur a volé lundi soir au secours de la vedette dans les colonnes du Progrès : « L’organisation a voulu ensuite en faire deux et a réduit le concert à une heure », plaide Hakim Nassouh. Ce que dément fermement le directeur du festival. Contacté par 20 Minutes, ce dernier a préféré s’en tenir au communiqué initial.

« Cette situation est totalement indépendante de notre volonté puisqu’elle ne résulte ni des conditions contractuelles convenues avec la production de l’artiste qui prévoyaient deux représentations, ni du déroulement de deux concerts dans la même journée puisque les horaires avaient été convenus en concertation avec la production afin de laisser un temps nécessaire entre les deux représentations », répond par voix de communiqué Emmanuel Visentin. Et d’enfoncer le clou : « A aucun moment lors des discussions avec le producteur, il a été évoqué une réduction de la durée normale des deux représentations. »

Le manager de l’artiste, déplorant « un manque d’informations », a assuré toutefois que les fans déçus seraient « invités à un nouveau concert ». Pas sûr en revanche que ça soit dans l’Ain…