Eddy de Pretto répond aux insultes homophobes reçues après son concert dans une église

MUSIQUE A la suite de sa performance à l'église Saint-Eustache, Eddy de Pretto a été la cible de messages violents et homophobes écrits sur les réseaux sociaux. 

Carla Loridan

— 

L'auteur, compositeur et interprète Eddy de Pretto.
L'auteur, compositeur et interprète Eddy de Pretto. — Marie Schuller

« L’amour gagne toujours. » Dans le cadre du Piano Day, organisé les 16 et 17 juin par le label Microqlima, Eddy de Pretto s’est produit aux côtés de Feu ! Chatterton, Prudence, Nautilus, November Ultra et Terrenoire dans l’église Saint Eustache, à Paris. Une performance qui a suscité de violentes réactions de la part de ses détracteurs homophobes sur les réseaux sociaux.

Au lendemain de son show, l’auteur du morceau Kid a partagé sur son compte Instagram quelques extraits et captures d’écran de nombreux messages de haine qu’il a reçu sous les derniers posts liés à sa performance à Saint Eustache. Le chanteur a réagi à ces propos violents avec le message « Je chanterai mes mots dans tous les lieux qui m’accueillent pour le faire » et a également appelé sur Twitter à la force de l’amour : « Ces homophobes, royalistes, anarchistes d’extrême droite ne gagneront jamais. L’amour gagne toujours. »

Une rencontre touchante

Sur Instagram, Eddy de Pretto raconte également que lors de cette même soirée, une jeune croyante est venue lui faire part de son émotion à l’écoute du morceau A quoi bon, qui raconte le fait de ne pas se sentir accepté à cause de son homosexualité. « Elle m’a expliqué ensuite que c’était une fausse et désuète lecture que de croire qu’être gay t’excluait de ces lieux sacrés ou de la religion alors qu’elle est censée s’ouvrir à celles et ceux qui le désirent intimement », a ajouté le chanteur dans sa story Instagram.

Le rappeur a profité cette controverse pour rappeler que l’église Saint-Eustache exposait le triptyque « La vie du Christ », une œuvre hommage aux victimes du Sida, réalisée par Keith Haring, lui-même décédé de cette maladie.