Le Hellfest a bien lieu jusqu'à samedi... mais depuis la maison

METAL La véritable édition du célèbre festival de musques extrêmes est annulée. Mais une version digitale est proposée durant trois jours à partir de ce jeudi

F.B.

— 

Concert lors de l'édition 2016 du Hellfest, à Clisson.
Concert lors de l'édition 2016 du Hellfest, à Clisson. — JS Evrard/AFP

Pour la seconde année consécutive, le festival du Hellfest, qui se déroule traditionnellement le week-end proche de la Fête de la musique, est annulé. La faute aux nombreuses restrictions sanitaires qui ont poussé les organisateurs à jeter l'éponge, la mort dans l’âme, en février. Mais comme l'année dernière, les fans pourront en partie se consoler avec une version digitale, baptisée « Hellfest from home », diffusée sur le site officiel et Arte concert.

Une quarantaine de concerts (durée d’une heure en moyenne) sont ainsi proposés gratuitement à partir de ce jeudi et jusqu’à dimanche.

Concerts inédits et mémorables

On appréciera de nombreuses sessions inédites enregistrées ces derniers jours, sans public, sur le site même du festival à Clisson (Loire-Atlantique) : No One is Innocent, Crisix, Tagada Jones, Black Bomb A, Laura Cox, Ensiferum, Shaârgot, Frustration, Jinjer… Mais aussi des concerts mémorables des années précédentes à l’image de Deep Purple (2017), Sum 41 (2019), Overkill (2016), Suffocation (2018), Testament (2019), Cradle of filth (2019)…

A découvrira également le documentaire Kingdom of muscadet, au cœur du vignoble nantais, au cours duquel le chef Philippe Etchebest interviendra, de même que la Nantaise Sarah Mainguy, récente finaliste de Top chef.

Enfin, le célèbre festival devrait bel bien être de retour avec ses spectateurs survoltés l’an prochain. Les premières têtes d’affiche de l’édition 2022 et, peut-être, un nouveau format seront dévoilés ce jeudi à 18 heures.