« Top Chef » : A Nantes, Sarah a rouvert son resto avec une nouvelle notoriété « géniale mais étrange »

REPORTAGE Arrivée en finale de la saison 12 de l'émission de M6, Sarah Mainguy vient de rouvrir son restaurant en centre-ville de Nantes

Julie Urbach

— 

La cheffe Sarah Mainguy devant son restaurant Vacarme, à Nantes, le 10 juin 2021
La cheffe Sarah Mainguy devant son restaurant Vacarme, à Nantes, le 10 juin 2021 — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Déjà plein jusqu’à fin juillet, le restaurant de Sarah Mainguy jouit évidemment d’un effet Top Chef.
  • La jeune cheffe de 25 ans a su séduire de nouveaux clients grâce à cuisine « originale » et une personnalité « sympa ».
  • Une célébrité pas si simple à gérer en plus des nombreux projets qu’elle prépare.

Une petite fille se hisse sur la pointe des pieds. « Maman, attends ! Je crois que je la vois ! » Quelques instants plus tard, un homme se plante devant la porte ouverte, sort son portable malgré sa femme qui le tire par le bras, et pousse le zoom de l’appareil photo à fond. « On ne voit pas très bien mais c’est pour envoyer à ma fille, rigole-t-il. Elle préfère Mohamed, mais elle va quand même être contente ! »

Alors que les restos des rues piétonnes du centre-ville de Nantes reprennent enfin vie, l’ambiance est un peu particulière au Vacarme. Car la cheffe de cette petite « cave à manger » ouverte midi et soir n’est autre que Sarah Mainguy, candidate de Top Chef qui s’est inclinée face à Mohamed Cheikh lors de la finale de la saison 12 sur M6, mercredi soir. « Première ou deuxième place, ça ne change pas grand-chose ! C’était déjà énorme d’arriver jusqu’ici, lance la jeune femme de 25 ans, avec le même sourire que dans l’émission. Aujourd’hui, je suis surtout hyper heureuse de recommencer à bosser. Les clients sont au rendez-vous, on est complets jusqu’à la fin du mois de juillet ! »

Le restaurant Vacarme de Sarah Mainguy, à Nantes, le 10 juin 2021
Le restaurant Vacarme de Sarah Mainguy, à Nantes, le 10 juin 2021 - J. Urbach/ 20 Minutes

« Une cuisine beaucoup plus originale que celle des autres candidats »

Alors que les amis et habitués répondent présents, la petite terrasse jouit évidemment d’un effet Top Chef. Gaelle et Alex, qui ont réservé il y a plusieurs semaines, étaient derrière Sarah par « chauvinisme » et espèrent goûter ici « une cuisine beaucoup plus originale que celle des autres candidats. »

Pour le coup, il y a l’embarras du choix entre le jambon persillé et algues, les coeurs de canard sauce anchois et amandes ou encore les œufs mayonnaise miso et citron confit, que 20 Minutes a dégustés (et appréciés !). Justine, 33 ans, a finalement obtenu une table au deuxième service de 20 h 30 (sans réservation), et a craqué pour les asperges au beurre de graines de tournesol. «  Végétarienne et grande fan de l’émission, c’était l’occasion ou jamais », raconte cette Lilloise, de passage à Nantes pour raisons professionnelles.

« Sympa », « créative » et « fun »

Mais au-delà de la cuisine, c’est aussi la personnalité de la cheffe aux tatouages qui plaît. « Sympa », « créative », « fun »… Qu’ils la connaissent en vrai ou juste par écran interposé, les clients ont tous un petit mot pour juger celle qui a troqué ses manchettes violettes contre un tablier bleu marine, enfilé sur un t-shirt blanc.

S’il est le plus souvent bienveillant, ce regard a pu être difficile à accepter pour la première concernée. « J’ai un peu fait l’autruche pendant la diffusion, je n’ai pas trop regardé les épisodes et j’ai évité de lire trop de commentaires, confie Sarah, qui reste derrière ses fourneaux. La notoriété, c’est génial mais c’est aussi très étrange. Quand les gens jugent, c’est pesant. Mais parfois ça fait super plaisir… Hier, par exemple, on a eu une dame qui est venue manger et qui était très émue. Elle a dit se reconnaître en moi, j’étais un peu choquée ! »

Les oeufs mayonnaise miso et citron confit (miam)
Les oeufs mayonnaise miso et citron confit (miam) - J. Urbach/ 20 Minutes

Resto à Nantes, hôtel à Paris

Cette « chrysalide qui a éclos », comme la décrit l’un de ses amis, compte cependant bien répondre à cette forte attente. Pour l’été prochain, Sarah Mainguy travaille à l’ouverture d’un deuxième établissement à Nantes, où elle pourrait « aller beaucoup plus loin » dans sa cuisine. Elle prépare, pour la rentrée, un « menu à quatre mains » avec l’ex-candidat Pierre Chomet, avec qui elle a gardé des liens, comme avec son ancien chef Paul Pairet. Elle annonce aussi qu’elle vient de signer la carte estivale d’un hôtel parisien (10e arrondissement) dont elle formera prochainement les équipes.

Pas mal pour une jeune femme qui a souvent douté d’elle. « Top Chef m’a permis de me dire que je pouvais passer un cap, observe-t-elle. Entre le rêve réaliste et le rêve inimaginable, je m’autorise à penser que c’est possible ! »