Pass Culture : « Avec 300 euros, ça fait plus de 30 tomes, tu peux te prendre tout "My Hero Academia" »

VOUS TEMOIGNEZ Lancé fin mai, le Pass Culture est devenu le Pass Manga, lecteurs et lectrices profitant des 300 euros pour compléter des séries ou découvrir des nouveautés

Vincent Julé
— 
«Bonjour, je vais prendre le magasin, je paie avec le Pass Culture », n'a dit personne puisque c'est une image du premier Manga Café à Paris
«Bonjour, je vais prendre le magasin, je paie avec le Pass Culture », n'a dit personne puisque c'est une image du premier Manga Café à Paris — DURAND FLORENCE/SIPA

« Moi, j’achète pas de manga. » Ok, merci pour cette contribution anonyme à notre appel à témoignages sur le Pass Culture devenu le Pass Manga, comme l’ont constaté les libraires et l’ont affiché les mangavores sur les réseaux sociaux.

« Pour ma part, j’ai acheté les 17 tomes de Demon Slayer, 5 tomes de L’Attaque des Titans, les tome 1 et 2 de Tokyo Ghoul, les tomes 0 et 1 de Jujustu Kaisen, et là je suis à la recherche d’une librairie qui propose les tomes de Chainsaw Man et Tokyo Revengers, nous raconte Maël, 18 ans. Au total, j’ai pu m’offrir 200 euros de manga grâce au pass. »

« Avec 300 euros, ça fait plus de 30 tomes ! »

Vous êtes plusieurs dizaines à avoir témoigné (merci encore) et il en ressort que le Pass Culture a servi, pour beaucoup d’entre vous, à compléter des séries. Laura a ainsi complété Yona, Princesse de l’aube, Noragami et Jujutsu Kaisen, respectivement des mangas de 35, 23 et 9 tomes. Théo, lui, a acheté les parties 7 et 8 de Jojo’s Bizarre Adventure, soit 44 tomes en tout. A 7 euros le tome, on est en effet à un total de 308 euros. Dante avait, lui aussi, sorti sa calculette : « 300 euros, ça fait plus de 30 tomes ! Entre 6,50 et 8,50 euros le tome et vu le nombre de séries possible, il y a du choix. On peut se faire par exemple la collection de My Hero Academia et ses 28 tomes sortis. »

My Hero Academia, One Piece, L’Attaque des Titans, Dr. Stone, The Promised Neverland, Black Cover… Les mangas les plus cités du Pass Culture sont souvent les mastodontes du marché, mais aussi des séries longues, pour lesquelles il faut un budget. « J’ai pu acheter les derniers tomes qui me manquaient de Tokyo Ghoul, un manga que j’ai toujours aimé mais dont je n’ai jamais complété ma collection par manque d’argent », confie Solène.

« J’avais arrêté d’acheter des mangas à cause du budget »

Elle continue : « J’avais arrêté d’acheter des mangas à cause du budget, mais aussi parce que je refusais de lire mes séries préférées illégalement par admiration et respect pour les auteurs. Aujourd’hui, je peux me faire plaisir sans culpabiliser ! D’ailleurs, j’ai acheté des mangas car niveau CD ou autre, il n’y a pas d’articles qui attirent mon intérêt. Les musées sont aussi gratuits étant donné mes 18 ans, j’ai donc tout pu dépenser en livres. » Solène a également commandé du Demon Slayer, les tomes qui font suite au film Le Train de l’Infini qu’elle a pu aller voir au cinéma.

Le Pass Culture a permis à Clément de faire de belles découvertes niveau manga : « Il ne faut pas se cantonner aux blockbusters tels que One Piece ou L’Attaque des Titans, et plutôt chercher des petites séries, généralement entre 10 et 20 tomes. Ça m’a permis de découvrir La Petite faiseuse de livre et So I’m a spider, so what ? Avec un plafond à 300 euros, il faut faire les bons choix. » Myriam, étudiante de 19 ans avec peu d’argent, a accédé au Pass Culture version bêta, et donc à 500 euros, « une aide pour que je puisse enfin contribuer à ma passion que sont les mangas, les animés et la culture nippone. » Elle a préféré ne pas prendre d’intégrale pour tester une multitude de mangas différents, et achète maintenant la suite au fur et à mesure.

« Moi, à 18 ans, je n’ai rien eu comme pass, c’est honteux »

Et les autres, les plus jeunes ou plus vieux ? Hanna, 17 ans, se projette déjà : « Je vais bientôt avoir 18 ans et le premier manga que je prendrais est Fairy Tail. Ce manga est un classique un peu sous-côté, mais c’est un chef-d’œuvre qui mérite d’être lu ». Mélanie a encore un peu de temps, elle a 15 ans, mais elle « pense s’acheter les 22 tomes de Tokyo Revengers, l’animé est beaucoup trop bien ». Sarah a 20 ans et ne peut pas bénéficier du Pass Culture, mais elle est maline : « Ma sœur a le pass ! ». Aurélia, 34 ans, le prend moins bien : « Moi, à 18 ans, je n’ai rien eu comme pass. Même pas d’aide pour l’achat de livres universitaires. C’est honteux. J’aurais aimé en avoir un pour acheter des mangas et compléter quelques collections. Je ne trouve pas normal ce nouveau système de pass qui n’existait pas avant ».

A 44 ans, Ben replonge en pleine nostalgie : « J’aurais acheté des mangas classiques à ma génération, même si j’aime bien les nouveaux titres. J’aurais pris tous les Dragon Ball, One Piece, Noritaka, Ken le survivant, Les Chevaliers du Zodiaque, Sailor Moon, Death Note, Berserk… » Berserk a d’ailleurs toujours des fans dans la nouvelle génération. Cela fait des mois qu’Arthur, 18 ans, acheté les tomes un par un, et il a pu compléter sa collection d’un coup grâce au Pass Culture : « C’est un manga incroyablement bien dessiné et écrit qu’il faut impérativement lire en papier. Or, ils coûtent de plus en plus chers, de par leur succès. Il devient difficile de nous en procurer, surtout lorsque les séries durent sur des dizaines et des dizaines de tomes. On a donc eu l’opportunité parfaite pour compléter nos collections, ou pour découvrir de nouvelles histoires. »

« Petit coup de gueule contre ce détournement de 300 euros »

Parmi tous ces témoignages de fans, dont beaucoup de filles, il fallait bien qu’il y ait une voix dissonante, celle de Pierre-Antoine, 18 ans : « Je ne lis pas de manga, et pour être honnête, je trouve ce genre tellement pas à mon goût que j’ai du mal à croire qu’on puisse claquer 300 euros de Pass Culture en "culture manga". Je pense au contraire que le but de cette initiative n’était pas de proposer un budget pour acheter un seul type de culture, si tant est que cela en est une, mais au contraire de diversifier l’offre culture ». Lui s’est acheté un abonnement pour lire la presse. « Bref, petit coup de gueule contre ce détournement de 300 euros qui serait mieux employé à lire plus varié, à voir plus loin. »

Barbara, 18 ans, voit elle aussi plus loin : « J’ai acheté du tome 3 à 15 de Dr Stone, soit environ 100 euros. Et je compte bien dépenser les 200 euros restants sur d’autres mangas ».