Le kintsugi, l’art de réparer à la japonaise

JAPON Chaque jour, « 20 Minutes » vous conseille des vidéos réalisées par son partenaire Brut.

20 Minutes avec Brut
Un exemple de kintsugi
Un exemple de kintsugi — Brut.

Réparer la céramique brisée avec de l’or, c’est ce que promet le kintsugi. S’enracinant dans les croyances bouddhistes, cet art japonais rejette la quête incessante de perfection. L’or vient mettre en valeur les fissures au lieu de les cacher. Gen Saratani appartient à la troisième génération d’artisans urushi. Dans son studio de New York, il utilise son expertise en laque pour le kintsugi. Il confie : « c’est dommage de jeter quelque chose alors qu’on peut le réparer. »

La suite est dans cette vidéo réalisée par notre partenaire Brut.