Lyon: Movez jeunesse, quels bons plans pour profiter gratuitement de la biennale?

DANSE La biennale de la danse, qui s’est ouverte le 1er juin à Lyon, propose une multitude de spectacles durant quinze jours dont une partie, tournée vers la jeunesse

Caroline Girardon

— 

La biennale de la danse de Lyon propose une multitude d'événements gratuits.
La biennale de la danse de Lyon propose une multitude d'événements gratuits. — Doumam Photography
  • Malgré les contraintes sanitaires, les organisateurs de la biennale de la danse de Lyon ont réussi à concocter un alléchant programme.
  • De nombreux spectacles gratuits seront proposés aux jeunes.
  • 20 Minutes en a sélectionné quelques-uns.
     

Le contexte sanitaire aurait pu avoir raison de leur volonté. Les organisateurs de la biennale de la danse ont pourtant maintenu le cap afin de proposer tout un programme aux spectateurs. Quinze jours intenses avec une multiplication de manifestations gratuites qu’il ne faudrait surtout pas bouder. 20 Minutes en a sélectionné quelques-unes, tournées vers la jeunesse, qui se dérouleront au sein des usines Fagor de Lyon.

Une projection dans le futur

La parole est donnée aux adolescents. Qui sont-ils ? Comment voient-ils leur avenir ? L’artiste Irivin Anneix a proposé à des jeunes de 15 à 20 ans de France, d’Outre-mer, d’Afrique francophone de se filmer dans leur chambre, seul devant une caméra façon selfie pour s’adresser à eux-mêmes dans dix ans. Leurs témoignages ont été compilés pour les besoins d’une installation vidéo captivante, drôle mais aussi touchante que l’on pourra voir du 8 au 16 juin.

Des Apaches qui marient le hip-hop au jazz et au classique

Ils seront une vingtaine de professionnels à danser sous la houlette de Saïdo Lehlouh, rompu à l’exercice des spectacles de rue. Apaches proposera une plongée dans l’univers du b-boying (breakdance) associé pour la première fois à du classique et à du jazz. Une façon de mettre en avant un style de danse, longtemps considéré comme à la marge. A découvrir le samedi 12 juin à 18h30.

Une battle très house

Des chorées endiablées, des figures improvisées pour, au final, l’emporter. C’est le concept des battles de danse. Ne manquez pas celle qui se déroulera le dimanche 13 juin à 16h30. Durant trois heures, des danseurs venus de tout horizon vont s’affronter sur la piste au rythme de la house music. Hip-hop, classique, danse contemporaine, dancehall, afro, top rock… Chaque participant tentera de convaincre le jury avec son style.

Tentez l’expérience I-Dance

Le concept : créer son avatar pour danser sur une scène virtuelle. L’artiste Pierre Giner proposera au public d’entrer dans la peau d’un double fictif, puis d’interpréter des moments de chorégraphie, imaginés par de grands noms de la danse contemporaine. Comment ça marche ? On se scanne, on personnalise son avatar, on choisit une danse et on s’amuse à faire bouger son jumeau virtuel. Sans oublier de la partager la vidéo sur les réseaux sociaux. A tester du mardi 8 juin au dimanche 13.

Un ballet « Inouï »

Le chorégraphe Thierry Thieû Niang travaille depuis 2016 avec un groupe d’adolescents qui viendra présenter la création Inouï. A travers la danse, il sera question des émois, des rites d’attirance, d’interdits aussi. « C’est souvent dans le chaos que les adolescents se construisent et se métamorphosent. Ils essaient, risquent, tombent et se relèvent », indique le danseur qui collaborera avec des jeunes amateurs de Villeurbanne. Un spectacle à voir samedi 12 juin à 19h15 aux usines Fagor mais aussi la veille au TNP de Villeurbanne à 18 heures.

Il est conseillé de réserver chaque événement à l’avance sur Internet.