Mad Foxes, les rockeurs nantais qui ont séduit Jimmy Fallon aux Etats-Unis

SENSATION Le trio, qui vient de sortir son second album, veut profiter de son exposition dans la célèbre émission « The Tonight Show » sur NBC pour se faire connaître davantage en France

Frédéric Brenon

— 

Le trio Mad Foxes, beaucoup nantais, un peu angevin.
Le trio Mad Foxes, beaucoup nantais, un peu angevin. — Mad Foxes/Y.Gérard
  • Mad Foxes est un groupe post-punk originaire de Nantes et d’Angers.
  • Le trio a reçu les louanges de Jimmy Fallon, présentateur vedette du Tonigth Show. Un live a même été diffusé.
  • Le trio prévoit de partir en tournée en France à partir de septembre.

« J’ai entendu ce groupe et j’ai adoré. Il est fantastique ». Les paroles sont signées de Jimmy Fallon, présentateur vedette du Tonight Show, l’une des émissions les plus regardées de la télévision américaine. Elles ont été prononcées sur la chaîne NBC le 8 mai. « Ils viennent de France », a précisé Jimmy Fallon en complément de quelques commentaires élogieux et de la diffusion du  clip Crystal Glass. Cette séquence, Lucas, Elie et Arnaud, les trois rockeurs de Mad Foxes, l’ont suivie en direct, un peu incrédules. « On était debout à 5h du matin pour ne pas rater ça. C’est lunaire ce qui nous arrive. »

Installé à Nantes et Angers, le groupe formé en 2016 venait juste de sortir son second album, Ashamed, lorsque la production du Tonight Show les a contactés. « Tout cela est un heureux concours de circonstances, rigole Arnaud, le bassiste. Grâce à un contact, notre album est diffusé par la radio KEXP de Seattle. Et il se trouve que Jimmy Fallon écoute cette radio, a apprécié et nous a recherchés sur Shazam. Quand on a reçu l’appel pour nous annoncer qu’il voulait qu’on interprète l’un des morceaux on s’est dit que c’était un canular, c’était pas possible autrement. On est un groupe en développement, ce type de show est normalement inaccessible à notre niveau. Mais on a vérifié, c’était bien NBC ! »

« On garde la tête sur les épaules »

Le trio, âgé de 25, 27 et 28 ans, a donc dû choisir en urgence un titre (l’entêtant Crystal Glass) et enregistrer un clip. « On en avait déjà un mais l’émission demande aux musiciens invités une vidéo spécifique dans les conditions du live. On est allé tourner ça dans un gîte près de Cholet », raconte Arnaud.

Grâce à ce coup de projecteur international (le Tonight Show est retransmis dans plusieurs pays, dont la France), Mad Foxes a vu d’un coup ses sollicitations sur les réseaux sociaux fortement augmenter. Ses compositions sont davantage écoutées en ligne. Et le nombre de vues de ses vidéos a explosé. « On a vendu quelques vinyles aux Etats-Unis, se réjouit Arnaud. On est évidemment ravis de tout ça mais on essaie de garder la tête sur les épaules. Si cette exposition peut aider à intéresser de plus grandes salles pour nos concerts, ce serait super. »

« On n’a qu’une hâte, c’est de reprendre la route »

Coronavirus oblige, Lucas, Elie et Arnaud, qui ambitionnent pour l’heure simplement de « pouvoir vivre de ce métier », ne se sont produits qu’une fois en public depuis un an. Cette période d’accalmie leur a permis de travailler ce second album. « Les textes évoquent des sujets assez sérieux qui nous touchent tous les trois, comme la toxicité d’une certaine forme de masculinité, le besoin de prendre du recul, la dépression, l’amour… On se sent un peu en décalage avec une certaine image des rockeurs, blouson en cuir, la bière, la transpiration… », avoue le bassiste.

Comment décrire leur style ? « Post-punk, avec une musique assez abrasive et un chant qui est un peu plus scandé que chanté. Mais on peut dire aussi grunge. » Leurs références ? « Des groupes qui sont surtout britanniques ou américains, comme Queen of the Stone Age, All Them Witches, Idles, Shame ou Fontaines D.C. »

Impatients de « retrouver la scène », ils espèrent pouvoir entamer en septembre une « tournée dans le Grand ouest » et « peut-être même dans toute la France ». « Les écoutes en streaming c’est bien mais on n’a qu’une hâte, c’est de reprendre la route, retourner en concerts. On a accumulé beaucoup de frustration. » D’ici là, certains de leurs spots favoris auront rouvert leurs portes, notamment le Ferrailleur, la Scène Michelet et le Café du cinéma, à Nantes, ou le Garage à Angers.