Eurovision 2021: La France passe en tête des favoris pour la victoire, selon les bookmakers

PRONOSTICS Ce lundi, à douze jours de la finale de l’Eurovision, Barbara Pravi et sa chanson « Voilà » ont 19 % de chances de l’emporter, selon les bookmakers

Fabien Randanne
— 
La chanteuse Barbara Pravi, représentante de la France à l'Eurovision 2021.
La chanteuse Barbara Pravi, représentante de la France à l'Eurovision 2021. — FTV / JOÊL SAGET

Si la finale de l’Eurovision 2021 se tiendra le 22 mai à Rotterdam (Pays-Bas), les répétitions ont commencé samedi sur la scène de la Ahoy Arena. Parmi les premières prestations, une était particulièrement attendue : celle de la Maltaise Destiny, annoncée par les bookmakers comme la principale favorite pour la victoire.

La prestation de la chanteuse de 18 ans sur sa chanson Je me casse – malgré le titre en français, les paroles sont anglophones – n’a pas vraiment été à la hauteur des attentes des journalistes qui ont pu suivre sa répétition. Vocalement, l’artiste a été irréprochable. En revanche, sa scénographie, minimaliste, reposant sur des néons et des aplats de couleurs roses ou jaunes, a déçu les observateurs, qui l’ont jugée bâclée.

En conséquence, la cote de Malte a pris un coup dans l’aile. Deux heures après la répétition, elle a été dépassée par la France qui, représentée par Barbara Pravi et la chanson Voilà, a, ce lundi matin, 19 % de chances de remporter l’Eurovision (contre 16 % la veille), selon les statistiques des bookmakers relayées par le site Eurovision World. La Maltaise, elle, est passée de 20 % de chances de victoire à 17 %.

« Je sais que ça va encore beaucoup bouger »

« C’est fou ! », a réagi la chanteuse française dans sa story Instagram tout en nuançant : « Je sais que ça va encore beaucoup bouger. » Par ailleurs, sous un post du site Wiwibloggs la citant comme « la nouvelle favorite pour gagner », Barbara Pravi a commenté, tout en modestie et sororité : « Toujours proche de Malte, deux filles au top ! »

La représentante tricolore effectuera sa première répétition jeudi après-midi. D’ici là, d’autres favoris tels que le Suisse Gjon’s Tears, le groupe italien Maneskin ou la Bulgare Victoria, auront fait un premier tour sur scène et peut-être attiré l’attention des parieurs. Sans compter que des chansons qui n’ont jusque-là pas alerté les radars pourraient se révéler comme de sérieuses prétendantes au trophée…

Il est exact que, dans l’histoire récente du concours, la France a régulièrement été portée haut par les bookmakers, sans que cela se concrétise par une place dans le top 10 à l’heure du palmarès final, à l’exception d’Amir en 2016. Mais si, dans une semaine, une fois que tous les artistes auront accompli leurs deux sessions de répétitions à la Ahoy Arena, Barbara Pravi figure toujours au sommet des pronostics, il y aura de quoi être optimiste.