Marseille : Le Mucem fête sa réouverture avec le légèrement barré Jeff Koons

ART CONTEMPORAIN Pour sa réouverture le 19 mai prochain, le Mucem à Marseille propose une exposition exceptionnelle autour du célèbre artiste contemporain légèrement barré Jeff Koons 

Mathilde Ceilles

— 

De nombreuses oeuvres de Jeff Koons vont être exposées au Mucem à Marseille
De nombreuses oeuvres de Jeff Koons vont être exposées au Mucem à Marseille — Mathilde Ceilles / 20 Minutes
  • Le 19 mai, le Mucem rouvre enfin ses portes après sept mois de fermeture liée à l’épidémie de coronavirus.
  • Pour l’occasion, le musée propose une exposition inédite d’œuvres de Jeff Koons.
  • Les visiteurs pourront notamment admirer une œuvre unique en Europe.

Le 19 mai ne sera définitivement pas une date comme les autres au Mucem. Elle marquera déjà le retour à un peu de vie au sein du célèbre cube marseillais ​posé en bord de mer, dont les portes sont closes depuis près de sept mois en raison de l’épidémie de coronavirus.

Et pour célébrer l’événement, le Mucem a mis le paquet, en consacrant une exposition entière et inédite à une véritable icône, connue aussi bien pour son audace que pour ses œuvres instagramables à souhait. Dès mercredi, l’Américain Jeff Koons investira en effet les couloirs du musée marseillais, pour une exposition inédite construite au terme de deux ans de réflexion. « Jeff Koons est l’artiste contemporain le plus connu du grand public, affirme Emilie Girard, directrice scientifique du Mucem. C’est un artiste qui a eu une jeunesse un peu sulfureuse, créé le scandale, et qui s’intéresse aussi à la culture populaire. »

Un « pari »

Pour convaincre Jeff Koons d’installer ses quartiers d’été sur les bords de la cité phocéenne, les équipes du Mucem lui ont fait une suggestion aux allures de « pari » : celle de mêler, dans treize salles thématiques aux ambiances bien précises, les sculptures emblématiques de l’Américain aux centaines d’objets du quotidien qui s’entassent dans les réserves du Mucem. « On lui a proposé de créer des associations entre son travail, ses œuvres iconiques et un pan de notre collection pour créer des associations tantôt formelles, esthétiques, détournées, décalées ou sémantiques », détaille Emilie Girard

Une idée qui a séduit l’artiste : après trois jours de travail, Jeff Koons a ainsi sélectionné pas moins de 350 objectifs de la collection du Mucem, qui côtoieront 20 œuvres de l’artiste, dont 19 prêtées par la collection Pinault. « C’est la première fois que la collection Pinault prête autant d’œuvres de Jeff Koons en même temps », se réjouit Emilie Girard.

Une première en Europe

Aussi, le célèbre Balloon Dog magenta de Koons, gigantesque réplique en acier d’un ballon gonflé en forme de chien, fait face à un mur de photos noir et blanc du clown Mimile. Plus loin, Hanging Heart, immense cœur rouge suspendu telle une décoration de Noël par un ruban doré, se retrouve entouré d’ex-voto, également en forme de cœur.

Des installations monumentales qui ont demandé beaucoup de travail aux équipes du Mucem. « Il a fallu démonter une partie du musée pour les faire rentrer », s’amuse Emilie Girard, qui se souvient encore des longues heures nécessaires pour aligner au millimètre près certaines sculptures, comme le souhaitait Jeff Koons.

Clou de l’exposition, pour la première fois en Europe, les visiteurs pourront admirer Bluebird Planter, sorte de jardinière multicolore en acier inoxydable baignée de lumière, avec de vraies fleurs cueillies à quelques kilomètres de là, à Arles. Une œuvre unique que les Marseillais pourront admirer derrière leurs masques jusqu’au 18 octobre.