Retraite : Faut-il encore croire les rappeurs qui annoncent leur fin de carrière ?

POT DE DEPART Après avoir annoncé sa retraite, Booba est revenu sur sa décision et a sorti, ce vendredi, un nouveau morceau inédit

Carla Loridan
— 
Booba vient de sortir son tout dernier album, intitulé "Ultra". .
Booba vient de sortir son tout dernier album, intitulé "Ultra". . — @Marcello Peschiera
  • Après être bien vite sorti de sa retraite annoncée, Booba sort ce vendredi un nouveau morceau.
  • Comme lui, de nombreux rappeurs ont renoncé à une fin de carrière précoce.
  • Dans le milieu du hip-hop, annoncer sa retraite est devenu un exercice de style, et de communication.

Coucou le revoilou. Booba, l’ex-futur retraité (mais en fait, non) a sorti ce vendredi matin, un nouveau titre, Kayna. La pause fut donc de courte durée. Alors que le rappeur de Boulogne avait annoncé mettre fin à sa carrière pour se consacrer à la production au moment de la sortie de son 10e album, Ultra, le 5 mars, il est finalement revenu sur cette retraite anticipée fin avril dans un post Instagram : « Le haut comité de la Piraterie vient officiellement d’interdire au DUC de partir à la retraite ». À 44 ans et après 25 ans de carrière, la piraterie ne semble donc jamais finie pour celui qui disait dans son morceauGame Over : « J’arrêterai quand il le faut, je ne ferai pas l’album de trop ».

Mais comment savoir quand s’arrêter ? Qu’ils soient pionniers du rap proche de la soixantaine ou jeunes artistes, nombreux sont les rappeurs qui font part de leur volonté de mettre sur pause ou d’arrêter définitivement leur carrière musicale.

Quand l’amour du rap est plus fort que tout

Les rappeurs américains sont pionniers quand il s’agit de faire valoir leur droit à la retraite. Certains journalistes US ont même qualifié 2019 d’ « année de la fièvre du départ à la retraite dans le rap » et s’amusent de cette tendance à la pause facile. « Qu’est-ce qui se passe avec toutes ces stars du rap, âgées de la trentaine ou début de la quarantaine, qui prennent leur retraite plus vite que les députés du Grand Old Party à l’ère Trump ? », plaisante un journaliste de Billboard dans un article qui retrace les récents départs à la retraite dans le rap américain. Nicky Minaj, Lil Pump, Jay-Z, Lil Wayne… Tous ont menacé de mettre un terme à leur carrière ces dernières années avant de finalement revenir assez rapidement à la musique.

Longtemps, le milieu du hip-hop a considéré qu’après 40 ans, il fallait arrêter le rap pour laisser la place aux jeunes. L’émergence constante des nouveaux talents sur Soundcloud ou TikTok ont donné aux stars établies du rap le sentiment d’être hors de propos voire has-been. Mais quand, en France, des artistes comme Mc Solaar (52 ans) ou Oxmo Puccino (46 ans), ont su prouver qu’il n’y avait pas d’âge pour faire du rap, beaucoup de ceux qui envisageaient la retraite sont revenus sur leur choix.

En 2014, certain de sa décision, le rappeur Alkpote annonce qu’il bouclera son dernier projet Orgasmixtape puis qu’il se retira de la musique, jugeant qu’il est devenu trop « vieux » pour continuer. Résultat, suite à sa déclaration, le rappeur n’a jamais été aussi productif. Depuis, il multiplie les collaborations, les albums studios et les mixtapes. Cette incapacité à tirer un trait sur sa carrière, Alkpote l’explique par sa passion presque obsessionnelle pour le rap : « Je dois arrêter mais ça me titille encore. Mon système dans ma tête pour faire des rimes est là. Même quand je n’ai pas envie de rapper, je trouve des rimes quand même. Je pense que ça ne va pas partir comme ça », dévoile-t-il sur Mouv.

La retraite comme outil de communication

L’une des raisons qui décrédibilise ce type de déclaration dans le milieu de la musique est l’usage marketing qu’en font certains rappeurs. En 2016, après la révélation de la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, Maitre Gims, indigné, décide de publier sur son compte Instagram un carré noir sur lequel on peut lire cette phrase : « Je vous annonce que j’arrête officiellement la musique… Merci pour tout ». Rapidement, les fans étonnés s’inquiètent et le message fait rapidement le tour des réseaux sociaux. Est-ce la fin de Gims ? Eh bien non. Il s’agissait en fait d’une manière de promouvoir son album Ceinture Noire. Face au buzz de son message, le rappeur, ancien membre de la Sexion d’Assaut, a été obligé de réagir sur Twitter pour rassurer sa fanbase : « Après le poisson d’avril, je vous présente l’écureuil du mois de Novembre !!! », plaisantait-il. On en rit encore (non).

Plus récemment, en janvier 2020, c’est Naps qui a fait parlé de lui avec le renoncement de retraite le plus rapide dans l’histoire de la musique. Après avoir posté une vidéo dans laquelle il fracassait un disque d’or et déclarait qu’il arrêtait la musique, le rappeur marseillais avait supprimé, quelques heures après, son post. La presse spécialisée n’avait même pas eu le temps de diffuser la nouvelle sur les réseaux que Naps annonçait déjà son retour pour un prochain album, Carré VIP.

Ceux qui arrêtent pour de bon

Cette nature éphémère de la plupart des déclarations de fin de carrière ont affadi le concept de départ à la retraite dans le rap. Pourtant, certains artistes mettent réellement un terme à leur carrière. On se souvient de l’apparition de Diam’s en 2012 dans Sept à huit où la rappeuse dévoilait en direct, peu après la sortie de son autobiographie, qu’elle souhaitait mettre un terme à sa carrière après sa conversion à l’Islam. « J’avais épuisé mon intérêt pour le milieu après avoir tout gagné dans le business de la musique mais aussi tout perdu humainement. J’avais besoin de souffler, de recouvrer "une vie normale", avec des gens "normaux" et l’humilité », a-t-elle expliqué quelques années plus tard.

Comme elle, des artistes tels que Fabe, Salif ou encore Alpha 5.20 ont lâché définitivement le micro pour la plus grande tristesse de leurs auditeurs. Bien qu’elles soient dures à accepter pour les fans, ces retraites à long terme élèvent au rang de mythes la discographie de l’artiste et sa carrière.

Certains, comme Nekfeu, l’ont bien compris. En 2019, après la sortie de son albumLes Étoiles Vagabondes, le rappeur, sans réelle annonce officielle, décide de supprimer ses comptes Twitter et Instagram, créant ainsi une vague de rumeurs de fin de carrière à son propos. Depuis, Nekfeu n’est pas revenu sur le devant de la scène mais continue néanmoins à être productif mais sur les projets des autres. Avec pas moins de six collaborations en 2020, Nekfeu en profite même pour s’amuser des rumeurs répétées sur sa probable carrière dans le morceau San Andreas (en featuring avec Lesram) présent sur la Dondada Mixtape d’Alpha Wann : « Parce qu’ils déforment les faits, parait qu’j’arrête cet été. Bien que pourtant je n’aie fait, aucune annonce de tel ».