« New Pokémon Snap » : Un safari-photo pour les attraper tous sur Nintendo Switch

JEU VIDEO Ce nouveau « Pokémon » invite les joueurs et joueuses à photographier et étudier toutes sortes de Pokémon, un jeu moins combattif, plus contemplatif

V. J.

— 

« New Pokémon Snap » invite les joueurs et joueuses à photographier toutes sortes de Pokémon et à percer le mystère du phénomène Lumina
« New Pokémon Snap » invite les joueurs et joueuses à photographier toutes sortes de Pokémon et à percer le mystère du phénomène Lumina — The Pokémon Company International / Nintendo
  • Si le mode « photo » est très à la mode dans le jeu vidéo, Pokémon proposait il y a 20 ans déjà un safari-photo avec Pokémon Snap sur Nintendo 64.
  • New Pokémon Snap est une suite plus belle, plus riche, disponible sur Switch.
  • Le jeu essaie de dépasser son concept de base, répétitif, avec plusieurs fonctionnalités, trouvailles et secrets.

Le mode « photo » est devenu un incontournable du jeu vidéo, de presque tous les jeux. Immortaliser puis partager un paysage d’Assassin’s Creed, une lumière dans Ghosts of Tsushima ou une vue de New York dans Spider-Man font partie des réflexes des joueurs et joueuses. Alors pourquoi ne pas faire un jeu entièrement dédié à ce gameplay et à la photographie ? Il y a 20 ans déjà, la licence Pokémon proposait un safari-photo avec Pokémon Snap sur Nintendo 64, un concept qu’elle reprend et actualise avec le bien nommé New Pokémon Snap, disponible depuis vendredi sur Nintendo Switch.

Un safari-photo et c’est tout ?

A bord de votre véhicule, le Neo One, vous explorez les îles de la région Lentis et prenez en photo un maximum de Pokémon à l’état sauvage pour le Professeur Miroir et ses recherches. C’est tout ? Oui et non. De par sa nature même, le jeu est répétitif, mais les développeurs de Namco Bandai ont réfléchi à plusieurs moyens de rendre l’expérience la plus riche possible. Il n’est toujours pas possible de s’arrêter ou de reculer, comme dans un vrai safari, ce qui demande d’être très attentif pour repérer les bébêtes. Et les prendre en photo, c’est bien, mais encore faut-il savoir comment ? Dans quelle posture, de près ou de loin, de face ou de dos… Ces variables ont une incidence sur votre score et sur la suite de l’aventure, les nouvelles zones à explorer.

L’Exploreflex, mieux qu’un iPhone

Votre Exploreflex n’est d’ailleurs pas un appareil photo comme les autres. Il prend des photos donc, envoie des données scientifiques aussi, mais permet surtout de scanner les environs, émettre sons et ondes ou encore jouer une mélodie, histoire de faire sortir – et danser – certains Pokémon de leur cachette. Mieux qu’un smartphone ! New Pokemon Snap essaie également de transcender son dispositif avec une histoire, le mystère derrière le phénomène Lumina qui voit les Pokémon devenir luminescents.

Entre « attrapez-les tous » et « photographiez-les tous », il n’y a finalement peut-être pas de grande différence, si ce n’est une ambiance moins combattive, plus sereine, et un appel à la contemplation et à la curiosité, bien aidé par belles animations et des monstres tout mignons. Si compétition il y a, ce sera en ligne avec le partage de vos photos retravaillées et le plus de likes possible. Enfin des Médailles Pomme, on n’est pas sur « Pokémon Snapchat ».