« Grease », « Dirty Dancing », « Mamma Mia » … Des cours virtuels pour apprendre les chorégraphies des comédies musicales cultes

« DANSER ENCORE » Après avoir popularisé le ciné-karaoké, L’Ecran Pop lance ce vendredi ses Dance Party, des cours virtuels pour apprendre les chorégraphies des comédies musicales cultes

A.D.

— 

John Travolta dans Grease de Randall Kleiser
John Travolta dans Grease de Randall Kleiser — Park Circus

Une heure pour s’éclater en pleine crise sanitaire ! Après avoir popularisé le Sing Along (des séances de cinéma mêlant comédies musicales, déguisements, animations et karaoké) en France, L’Ecran Pop lance ce vendredi ses Dance Party, des cours virtuels de danse d’un nouveau genre. « L’idée de base est d’apprendre les chorégraphies des comédies musicales cultes avec les artistes qui ont été applaudis sur les scènes de ces comédies musicales », résume à 20 Minutes Natacha Campana, la fondatrice de L’Ecran Pop.

Alors que la crise sanitaire a brutalement stoppé l’essor de l’Ecran Pop en mars 2020, Natacha Campana a profité de l’occasion pour « penser à de nouveaux projets ». Alors que les confinements et autres couvre-feux s’enchaînent, « la seule option était de faire quelque chose en ligne ».

« On voulait garder le lien avec notre public »

« L’été dernier, on a testé sur deux ou trois séances le concept de Dance Party. On voulait garder le lien avec notre public et vivre ces émotions qu’on aime tant autour de la comédie musicale. On a senti qu’il y avait un intérêt, que cela valait le coup d’aller plus loin », raconte-t-elle.

Chaque séance dure une heure et coûte 12 euros. Les aficionados de la comédie musicale peuvent également opter pour une formule de 5 séances à 48 euros.

« A la fin, on est censé bien la maîtriser ! »

Les participants se connectent via un lien reçu environ vingt minutes avant la session. « L’artiste les accueille, on commence par un échauffement très ludique dans l’ADN de l’Ecran Pop avec des quiz pour parler de la comédie musicale où l’on répond en dansant. C’est très rigolo ! Ensuite, on enchaîne sur l’apprentissage d’un passage de la chorégraphie. A la fin, on est censé bien la maîtriser ! », relate Natacha Campana.

Corentin Mazo, la star de Dirty Dancing, enseigne le mambo endiablé et le déhanché sexy de l’inoubliable Johnny sur The Time of my Life. Avec Cerise Calixte, l’envoûtante Carmen de Fame, il s’agit se prendre pour un élève de High School of Performing Arts. Yanis Siah a rejoint la bande des T-Birds lorsque Grease enflammait le Théâtre Mogador, et vous livrera tous les secrets du rock’n’roll Greased Lightnin’.

« Ils ont plein d’anecdotes à raconter »

Julien Husser (Link dans Hairspray) enseigne encore le twist, Doryan Ben (Galileo Figaro dans We Will Rock You) le jazz électrique, Emmanuelle Guelin (Mona dans Chicago) le jazz Bob Fosse, Vanessa Cailhol (Cabaret) le cabaret et Florie Sourice (Mamma Mia !) le disco. «

« Ces artistes connaissent la vraie chorégraphie, l’œuvre et le spectacle sur le bout des doigts et ont plein d’anecdotes à raconter », promet Natacha Campana. Chaque session se termine ainsi sur une session de questions et réponses avec les artistes.

« En studio quand on pourra de nouveau se réunir »

Ces Dance Parties se poursuivront « en studio également quand on pourra de nouveau se réunir. Mais même quand on sera sorti de crise, ces séances en ligne continueront », annonce la patronne de L’Ecran Pop.

Et d’expliquer : « La formule en ligne permet de toucher la France entière. Aller en studio avec des gens qui dansent déjà peut-être un peu bien, cela peut être intimidant. En ligne, on est chez soi, et si l’on ne veut pas être vu, il suffit d’éteindre sa caméra. »

Quinze sessions jusqu’au 28 juin sont d’ores et déjà ouvertes à la réservation, c’est le moment de faire ressortir la Sandy Olsen ou Johnny Castle qui sommeille en vous !