Coronavirus : Super nouvelle pour les artistes... Culturebox est reconduite jusqu'en août

JOIE Comme le Covid-19, la chaîne provisoire dédiée aux spectacles vivants s’installe durablement dans nos vies et sera disponible jusqu’au mois d’août sur le canal 14

B.Ch.

— 

Daphné Bürki et Raphäl Yem.
Daphné Bürki et Raphäl Yem. — Gilles Gustine/France Télévisions

Il n’est pas impossible que le titre de cet article soit un tantinet sarcastique. Alors que les salles de spectacles, cinémas et musées sont fermés depuis le 30 octobre 2020 (ils devaient rouvrir le 15 décembre, mais finalement, ben non), le ministère de la Culture et France Télévisions ont annoncé que la chaîne Culturebox continuerait d’émettre jusqu’au mois d’août.

Il s’agit, bien sûr, d’une très maigre consolation alors que l’essentiel des festivals d’été ne se tiendront pas cette année non plus, après un été 2020 déjà sacrifié.

Les musées, cinémas et salles de spectacles pourraient rouvrir en jauges limitées à partir de la mi-mai, si l’épidémie faiblit.

Soirées en live

Pour les rares Français qui ignoreraient encore l’existence de Culturebox, rappelons qu’il s’agit d’une chaîne temporaire qui émet sur le canal 14 de la TNT (celui de la chaîne France 4, appelée à disparaître mais qui fait de la résistance), à partir de 20 heures.

Au programme : un talk-show présenté par Daphné Bürki qui met en avant des artistes vivants. Puis des captations de spectacles, souvent d’excellente qualité.

Jusqu’à la fin de l’été

Culturebox a été lancée le 1er février et devait s’arrêter fin avril, mais le ministère de la Culture a demandé au CSA l’autorisation de prolonger cette autorisation jusqu’au mois d’août.

Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture a salué « cette prolongation qui va permettre d’offrir encore de nombreux spectacles réjouissants au public, et tout particulièrement de proposer des captations de festivals durant la période estivale, pour le plus grand bonheur de chacun. »

Delphine Ernotte-Cunci, présidente de France Télévisions, a, elle, une pensée pour « le secteur culturel, dans ces moments éprouvants. C’est l’honneur du service public de faire vivre la culture et de la rendre accessible au plus grand nombre. »