Coronavirus à Rennes : Le plus grand karaoké de France attend d’ouvrir ses micros

DIVERTISSEMENT Installé dans la zone commerciale Cap Malo au nord de Rennes, le complexe Musikam proposera douze salles de karaoké privatives à son ouverture

Jérôme Gicquel

— 

La famille Camedda attend avec impatience d'ouvrir les portes de son karaoké géant près de Rennes.
La famille Camedda attend avec impatience d'ouvrir les portes de son karaoké géant près de Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Près de Rennes, le plus grand complexe de karaoké de France attend de pouvoir ouvrir ses portes.
  • Le Musikam comprend douze box privatifs avec dans chacun un catalogue de plus de 40.000 chansons.
  • Passionnée de musique, la famille Camedda envisage aussi d’organiser des jam-sessions et des concerts dans son complexe de 1.000 m2.

Les micros sont branchés, les lumières tamisées installées et les playlists prêtes à envoyer du lourd. Il ne manque finalement que les chanteurs et les chanteuses pour que le show démarre. Dans la zone commerciale Cap Malo à La Mézière au nord de Rennes, le plus grand complexe de karaoké de France attend désespérément d’ouvrir ses portes. « On patiente comme tout le monde en attendant le feu vert », indique Fabien Camedda. C’est sa passion pour la musique qui a poussé cet ancien dirigeant d’une entreprise d’engins de travaux publics à se lancer dans cette aventure.

On était alors en octobre 2018 quand il a proposé à sa femme et à son fils d’ouvrir un karaoké. « Je voulais créer un endroit dans lequel j’aurais aimé aller à savoir un lieu qui rassemble toutes les générations avec tous les styles de musique », souligne le Nordiste, installé en Bretagne depuis une dizaine d’années. Un an plus tard, le chantier de ce complexe de 1.000 m² a démarré. Mais la crise sanitaire est venue chambouler tous les plans de la famille Camedda. « On visait d’abord une ouverture avant l’été 2020 puis en fin d’année, soupire le maître des lieux. On ne fait que dépenser de l’argent sans pouvoir en gagner et on est en plus exclus des dispositifs d’aides vu qu’on n’a pas réalisé de chiffre d’affaires ».

Un catalogue de plus de 40.000 chansons

En attendant que la vie festive reprenne, il en profite pour réaliser les derniers travaux dans les douze box privatifs que compte l’établissement. « Chacune a une ambiance particulière et pourra accueillir entre quatre et cinquante personnes », détaille-t-il. Avec un fils musicien, le chef d’entreprise a porté une attention toute particulière à l’acoustique des lieux ainsi qu’au matériel de sonorisation.

Ses clients auront également l’embarras du choix au moment de pousser la chansonnette avec une sélection de plus de 40.000 titres français et internationaux. « On a envie de déringardiser le karaoké qui souffre encore d’une image un peu beauf même si c’est en train de changer », assure Fabien Camedda. Le Musikam espère aussi séduire tous les passionnés de musique avec une grande scène qui accueillera, bientôt on l’espère, des jam-sessions et des concerts.