Mort du prince Philip : Pluie d’hommages après l’annonce du décès du mari d’Elisabeth II

REACTIONS Le prince Philip, mari de la reine d’Angleterre Elisabeth II, est décédé ce vendredi à l’âge de 99 ans

Mathilde Cousin

— 

Mort du prince Philip : Pluie d'hommages après l'annonce du décès du mari d'Elisabeth II — 20 Minutes
  • Marié à la reine Elisabeth II depuis 1947, le duc d’Edimbourg, décédé à 99 ans, a consacré sa vie à la monarchie.
  • Les hommages se sont multipliés au Royaume-Uni et à l’étranger après l’annonce de sa disparition.

En saluant « la vie extraordinaire » du prince Philip, Boris Johnson a résumé le ton des hommages qui tombent depuis l’annonce de la mort de l'époux de la reine Elisabeth II, ce vendredi à l’âge de 99 ans. « Nous sommes un royaume uni à la fois dans le chagrin et la gratitude ; le chagrin de la disparition du prince Philip, et la gratitude pour ses décennies de service désintéressé au pays », a ajouté le Premier ministre britannique.

Elus de tous bords politiques ont rappelé l’engagement du duc d’Edimbourg, qui a sillonné le Royaume-Uni pendant plus de soixante-dix ans pour soutenir nombre d’actions caritatives. Le prince « a combattu pour la Grande-Bretagne – et les libertés qui nous sont chères aujourd’hui – pendant la Seconde Guerre mondiale », a rappelé Sadiq Khan, le maire de Londres.

Un engagement qui fut également celui de son couple avec la reine, a pour sa part appuyé Keir Starmer, le chef du parti travailliste. « Leur mariage était un symbole de force, stabilité et d’espoir […]. C’était un partenariat qui a inspiré des millions de personnes en Grande-Bretagne et au-delà. » La reine Elisabeth et le prince Philip s’étaient mariés en 1947. Une union qui a tenu le fil des années, à la différence de ceux de trois de leurs quatre enfants.

Même Republic, un groupe de pression qui fait campagne pour l’abolition de la monarchie, a offert ses condoléances à la reine. « Il s’agit d’un moment personnel et privé pour la famille, nous n’aurons donc rien d’autre à dire aujourd’hui », ont-ils ajouté.

Philip et la reine « flirtaient follement »

L’hommage au prince dépasse le monde politique. Des clubs de foot, le British Museum, des personnalités… C’est tout un pays qui fait part de sa tristesse. Pour le chanteur Boy George, Philip était « un personnage », comme un « grand-père qui fait des bêtises ». La présentatrice Carol Vorderman se souvient d’avoir vu la reine et son mari « flirter follement » et « riant » lors d’un déjeuner à Buckingham Palace, alors que le couple était octogénaire.

La BBC, autre institution britannique, a interrompu ses programmes pour annoncer le décès du prince. Elle bouleverse ses programmes pour le reste de la journée, de même que d’autres médias britanniques.

Le prince Philip « représentait le Royaume-Uni avec dignité »

A Berlin, Bruxelles ou Dublin, les chancelleries ont aussi présenté leurs condoléances à la reine. Le Premier ministre irlandais s’est dit « attristé » par cette nouvelle. « Un jour très triste », a pour sa part tweeté Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. L’ex-président américain George W. Bush a estimé que le prince Philip « représentait le Royaume-Uni avec dignité ». Chez les têtes couronnées, la famille royale de Belgique a envoyé ses condoléances à leurs homologues britanniques.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, ni le prince Charles ni le prince William n’ont fait de déclaration au sujet du décès de leur père et grand-père. Le compte Twitter de Kensington Palace, qui dirige la communication de William et Kate, a retweeté l’annonce du décès et posté une photo en hommage au prince.