Lyon : Malgré l'incertitude, le festival Jazz à Vienne dévoile sa programmation estivale

FESTIVAL Annulé l’été dernier, le festival doit se dérouler cette année du 23 juin au 10 juillet dans les gradins du théâtre antique de Fourvière

Caroline Girardon

— 

Le trompettiste  Ibrahim Maalouf sera l'une des têtes d'affiche du festival Jazz à Vienne, dont la programmation a été dévoilée ce mardi matin malgré l'incertitude qui plane sur les festivals d'été
Le trompettiste Ibrahim Maalouf sera l'une des têtes d'affiche du festival Jazz à Vienne, dont la programmation a été dévoilée ce mardi matin malgré l'incertitude qui plane sur les festivals d'été — EDMOND SADAKA/SIPA
  • Le festival Jazz à Vienne a dévoilé ce mardi matin la programmation de sa quarantième édition.
  • Jamie Cullum, Ibrahim Maalouf, Salif Keita, Keiza Jones, Ayo, Imany ou encore Thomas Dutronc figurent parmi les principales têtes d’affiche.
  • Si la situation sanitaire ne s’aggrave pas d’ici là, le festival devrait se dérouler en plein air du 23 juin au 10 juillet.

Malgré l’incertitude qui plane sur la tenue des festivals en France en raison des contraintes sanitaires, Jazz à Vienne ( Isère) a dévoilé ce mardi matin la programmation de sa 40e édition en espérant qu’elle puisse se dérouler comme prévu dans les gradins du théâtre antique, du 23 juin au 10 juillet.

Jamie Cullum ouvrira le bal tandis que Salif Kaita et Keziah Jones seront les têtes d’affiche d’une soirée « Afrique » prévue deux jours plus tard, le 25 juin. Habitué du festival, le trompettiste Ibrahim Maalouf se produira deux soirs de suite, les 27 et 28 juin. Thomas Dutronc et Kyle Eastwood se partageront l’affiche le 30 juin. Enfin, les voix envoûtantes d’Imany et d’Ayo résonneront les 7 et 10 juillet.

Une jauge assise réduite

A noter que Marcus Miller, Avishai Cohen, Deluxe, Lianne La Havas, Roberto Fonseca, Brad Meldhau, Paul Personne, Manu Katché et Erik Truffaz seront également de la partie.

Le théâtre antique de Vienne, adossé à la colline de Pipet, dispose d’une capacité d’environ entre 8.000 et 9.000 personnes assises. Sa jauge devrait être sérieusement réduite puisque la ministre de la Culture avait indiqué que les festivals d’été pourraient se tenir à condition de ne pas dépasser la barre des 5.000 personnes assises maximum.

Des contraintes qui ont obligé plusieurs festivals à jeter l’éponge, comme Musilac qui se tient à Aix-les-Bains au mois de juillet mais aussi les Eurockéennes de Belfort, le Main Square festival d’Arras ou le Hellfest. Les Nuits de Fourvière de Lyon ont en revanche annoncé qu’elles se tiendraient si le gouvernement ne prend pas, entre-temps, d’autres mesures restrictives ou si la situation sanitaire ne se dégrade pas.