Coronavirus : L’Eurovision 2021, « un laboratoire de terrain » pour évaluer les risques de contamination

PAYS-BAS Le gouvernement néerlandais a annoncé ce jeudi que le concours, qui doit se tenir en mai à Rotterdam, accueillera une jauge de public limitée à 3.500 personnes par concert

20 Minutes avec AFP

— 

Parmi le public de l'Eurovision 2018 à Lisbonne.
Parmi le public de l'Eurovision 2018 à Lisbonne. — Armando Franca/AP/SIPA

L’Eurovision sera un « laboratoire de terrain ». Le gouvernement néerlandais a annoncé ce jeudi que le concours, organisé en mai à Rotterdam ( Pays-Bas), se tiendra avec un public limité, afin d’évaluer les risques de contaminations liés au coronavirus.

Ce test pratique aura pour but d’étudier comment des évènements de ce type pourraient se dérouler avec un public de manière sécurisée malgré le Covid-19, a déclaré le ministère de la Culture dans un communiqué.

Un maximum de 3.500 spectateurs sera autorisé pour chacun des neuf concerts planifiés – seuls trois d’entre eux, les demi-finales et la finale, sont retransmis à la télévision. Le public sera admis sous des conditions strictes, avec par exemple l’obligation de présenter un test négatif.

Le plan pourrait être modifié en cas de hausse des contaminations

Le ministre néerlandais des Médias, Arie Slob, s’est réjoui de la possibilité d’organiser « en toute sécurité et de manière responsable » un événement plus large en cette période « particulière ».

Le gouvernement se réserve toutefois le droit de modifier ce plan en cas de hausse des contaminations à l’approche du concours, prévu du 18 au 22 mai, et réexaminera la situation fin avril. Si les risques sont trop importants, il pourrait être décidé d’organiser l’Eurovision sans public.

L’édition 2020 du concours, suivi chaque année par des millions de téléspectateurs dans le monde, avait été annulée pour la première fois dans l’histoire de la compétition en raison de la pandémie. Quelque 65.000 spectateurs étaient attendus pour l’ensemble des concerts.