Prix « 20 Minutes » du roman : « Je me suis éclaté avec votre livre », confie Maxime Chattam à la lauréate Estelle Tolliac

LITTERATURE Pour la sortie ce jeudi de « Bleu de Lune », second tome du roman d’aventure lauréat du prix « 20 Minutes » du roman, le président du jury Maxime Chattam s’est entretenu avec l’autrice, Estelle Tolliac

Stéphane Leblanc
— 
Prix 20 Minutes du roman: Le président du jury Maxime Chattam rencontre la lauréate Estelle Tolliac — 20 Minutes
  • « Bleu de Lune », qui sort ce jeudi, fait suite à « Noir de Lune » et c’est l’ensemble des deux tomes qui a remporté le premier Prix « 20 Minutes » du roman, fin 2020.
  • Ce captivant roman d’aventure est signé Estelle Tolliac, une professeure de Lettres haut-savoyarde de 38 ans.
  • « 20 Minutes » a organisé une rencontre en visio entre le président du jury, Maxime Chattam et l’autrice lauréate, Estelle Tolliac.

« Merci de m’avoir permis de m’éclater et de m’évader avec votre livre. » Ce sont les premiers mots adressés par Maxime Chattam à Estelle Tolliac, lauréate du prix 20 Minutes du roman, dont il présidait le jury en 2020. Restrictions sanitaires obligent, les deux écrivains ne s’étaient jamais rencontrés. 20 Minutes a profité de la sortie, ce jeudi, de Bleu de Lune, le second tome qui fait suite à Noir de Lune, pour organiser une rencontre virtuelle aussi chaleureuse que possible, entre le célèbre auteur de thrillers et notre néoromancière fraîchement primée.

« Enfin, je mets un visage sur votre nom et sur votre livre, s’exclame Maxime Chattam, amusé de voir que c’est le sien qui illustre le bandeau promotionnel du livre. C’est le vôtre, qu’il aurait fallu mettre !, rigole-t-il. En tout cas merci de nous avoir donné autant de plaisir ! Car je dois vous dire qu’on ne l’a pas vu venir, votre roman plein de fantaisie, d’imagination, de créativité, et une écriture d’aussi bonne qualité… Je ne peux que vous féliciter ! »

Un long roman d’aventure divisé en deux parties

A ceux qui ont découvert Noir de Lune en fin d’année 2020, voici enfin Bleu de Lune, la suite qui débarque en librairie ce jeudi. Le manuscrit lauréat du prix 20 Minutes du roman était trop long (700 pages) pour tenir en un seul tome. Estelle Tolliac, son autrice, l’a repris afin de le scinder en deux parties à peu près égales. « Toute la difficulté a été de couper de façon cohérente ce qui, à la base, avait été conçu comme trois petits romans, puis rassemblés en un seul manuscrit de trois parties pour le concours, explique Estelle Tolliac… Cela m’a donné du fil à retordre, car couper au milieu n’avait pas de sens : les personnages étaient au milieu de leur quête et en déplacement. Quitte à reprendre un peu le texte, on a préféré interrompre à l’endroit où il y avait le plus grand suspens possible, pour donner aux lecteurs l’envie de lire la suite… »

Et vogue la galère, peut-on dire pour résumer sommairement la situation au milieu du roman, sans rien spoiler, ni du premier tome, ni du second… Tout à leur quête qui consiste à escorter Lune de Guernanor jusqu’à son futur époux, le roi de Corélie, Vipéryne, Drachniel, Zar et Johan, nos jeunes héros issus de peuples rivaux, vont devoir, plus encore que dans le premier tome, faire preuve de malice et d’agilité pour déjouer le conflit sanguinaire qui menace un continent déchiré. Tous les personnages sont attachants, même les plus haïssables, si bien qu’on ne les lâche à la fin qu’à regret, du moins les survivants…

Une suite, bien sûr, et un préquel à venir

« Est-ce que vous allez imaginer une suite ? demande Maxime Chattam, un spin-off comme on dit ? Est-ce que vous allez revenir dans ce monde-là ? Parce qu’il y a tellement de matière qu’on l’attend ! » Notre lauréate du prix 20 Minutes du roman acquiesce : « J’ai très, très envie, confie Estelle Tolliac. La suite, oui elle est en germe, parce que j’ai l’idée depuis le début de ce qui pourrait arriver ensuite à mes personnages… Mais là, le petit projet dans lequel je me suis lancée, pour donner de la cohérence à ce qui suivra, c’est d’imaginer un préquel, ce qui se passe une génération avant. Dans le roman, un des personnages s’appelle Vipéryne. Et j’aimerais explorer son histoire, parce qu’on la présente comme une orpheline, mais je suis sûre qu’il y aurait bien d’autres choses à raconter… »

Même si on ne sait pas encore quelles seront les couleurs des prochaines « Lune », on a déjà hâte de se replonger dans cet univers passionnant.