Musée d'Orsay, IMA, musée de la Renaissance... A quel grand lieu de la culture attribuera-t-on le nom de Valéry Giscard d’Estaing?

Valéry Giscard d'Estaing L’Assemblée Nationale a demandé ce jeudi 25 mars que le Musée d’Orsay deviennent Orsay-Giscard d’Estaing. Quels pourraient être les autres lieux renommés en hommage à l’ancien président de la République ?

Pauline Butel

— 

Ouverture exceptionnelle du Musée d'Orsay le 9 décembre 2020, afin de rendre hommage à Valéry Giscard d'Estaing décédé le 2 décembre, et de permettre aux citoyens de venir signer un livre d'or.
Ouverture exceptionnelle du Musée d'Orsay le 9 décembre 2020, afin de rendre hommage à Valéry Giscard d'Estaing décédé le 2 décembre, et de permettre aux citoyens de venir signer un livre d'or. — Stéphane DE SAKUTIN / POOL

Hier, à la quasi-unanimité de l’Assemblée Nationale, les députés proposaient de renommer le Musée d’Orsay ainsi que l’Orangerie en y accolant celui de Valéry Giscard d’Estaing qui fut à l’origine du projet de transformation de l’ancienne gare en un musée du XIXe siècle durant son septennat (de 1974 à 1981). Les députés ont observé qu’au contraire de Pompidou pour le Centre Beaubourg, de Mitterrand pour la Grand Bibliothèque ou encore de Chirac pour le Quai Branly, Valéry Giscard d’Estaing n’avait pas encore été associé à l’un de ses legs culturels à la France.

Décédé en décembre 2020, l’ancien président de la République laisse une mémoire mitigée et complexe. Dans le domaine de la culture, il est l’homme de la Loi-Programme (sur les musées et les chartes culturelles) votée en 1978 et bénéficiant à de nombreux musées. Il est l’homme de la restauration et de la conservation du patrimoine. Cependant, Valéry Giscard d’Estaing était aussi le président de la Ve République qui laissa le moins de place et de budget à la culture dans sa politique. Il n’en a pas moins laissé aux citoyens français quelques grands lieux de la culture – comme c’est le cas du musée d’Orsay – qui pourraient eux aussi un jour porter son nom.

Le Musée de la Renaissance d’Ecouen 

Le projet d’en faire un musée de la Renaissance était déjà au programme sous André Malraux. Cependant, c’est grâce aux financements trouvés sous Valéry Giscard d’Estaing que le musée put ouvrir ses portes après d’importants travaux de restauration. Le musée fut inauguré en 1977 par Valéry Giscard d’Estaing, emblématique de cette politique de conservation et d’ouverture du patrimoine à un large public.

Le Musée Picasso

Le célèbre musée parisien bénéficia également de cette politique de financements dédiée aux musées et à la conservation du patrimoine sous le septennat de Valéry Giscard d’Estaing. Bien que l’implication de ce dernier dans l’existence de ce musée soit restée discrète, c’est pourtant bien en 1974 que le projet du musée Picasso actuel vit le jour. En conséquence, le gouvernement organisa en 1976 un concours d’architectes pour restaurer l’Hôtel Salé qui accueille aujourd’hui le musée. Ce dernier fut inauguré en 1985.

Le Parc de la Villette

On retrouve dans ce projet bien des caractéristiques de la vision de Valéry Giscard d’Estaing : conservation et mise en valeur du patrimoine mêlée à un réel souci de l’innovation. Fermés définitivement en 1974, les abattoirs de la Villette font l’objet d’un projet de réaménagement, entre conservation et modernisation du patrimoine. Des travaux sont engagés à partir de 1979 sur les 55 hectares de l’actuel Parc de la Villette – dont 33 d’espace vert, actuellement le plus vaste de Paris. Ce projet d’urbanisme singulier, audacieux, est devenu un incontournable de l’identité du Paris contemporain, faisant au passage la part belle aux lieux culturels parmi lesquels Valéry Giscard d’Estaing a imprimé sa marque.

La Cité des Sciences et de l’Industrie

Intégrant le projet de restauration de la Villette, la Cité des Sciences et de l’Industrie donne une seconde vie aux abattoirs, transformés en musée par Adrien Fainsilber. Ce musée est l’un des projets les plus emblématiques initiés par Valéry Giscard d’Estaing. Le réformateur avait à cœur les enjeux techniques, scientifiques et l’industrie dans sa politique ce qu’il a traduit par la création d’un musée tourné vers l’avenir, destiné à un large public.

L’Institut du Monde Arabe 

Si le lieu a été inauguré par François Mitterrand (comme plusieurs des projets lancés par Valéry Giscard d’Estaing), le projet vient de Valéry Giscard d’Estaing. Soucieux des relations entre la France et le monde arabe, l’ancien président de la République a œuvré durant son septennat pour un rapprochement diplomatique. Ce souci de dialogue et de pérenniser un lien s’est notamment manifesté par le projet de création de l’Institut du Monde arabe dont les statuts furent approuvés en juin 1980 par la France et 18 États arabes.

Il n’est pas impossible non plus qu’un jour on donne le nom de Valéry Giscard d’Estaing à un lieu ou un projet européen lui qui en était un fervent défenseur, ou à un projet de train à grande vitesse ou de navette spatiale…