Bretagne : Un artiste attaqué en justice pour avoir dessiné Tintin (avec des femmes)

COPYRIGHT Les ayants droit d’Hergé estiment que l’artiste Marabout réalise des contrefaçons

C.A.

— 

Un personnage de Tintin et de la Castafiore, ici dans une boutique de Bruxelles.
Un personnage de Tintin et de la Castafiore, ici dans une boutique de Bruxelles. — Chine Nouvelle / SIPA

Tintin qui conduit une femme pulpeuse en porte-jarretelles sur sa moto. Tintin qui fume. Tintin qui boit une bière avec une charmante rousse très dévêtue. Dans les œuvres de l’artiste du Morbihan Xavier Marabout, le jeune reporter à la houppette vit des aventures auxquelles il n’est pas habitué dans ses bandes dessinées. Et pour cause, l’homme se plaît à mélanger l’univers d’Hergé avec celui d’Edward Hopper, un peintre américain né à la fin du XIXe siècle.

Son initiative de « mash-up », un procédé artistique de mélange d’œuvres très courant en musique, n’a pas vraiment plu aux ayants droit d’Hergé. La société Moulinsart a attaqué l’artiste en justice pour « contrefaçon » et « atteinte au droit moral », rapporte Ouest-France.

Le jugement sera rendu le 10 mai prochain

L’audience qui s’est tenue lundi devant le tribunal de grande instance de Rennes a permis aux deux parties de s’exprimer. La société Moulinsart, qui goûte moyennement l’univers érotique entourant son petit héros, réclame 12.500 euros de dédommagement. En face, l’artiste s’est défendu, évoquant son droit à la caricature, estimant que l’œuvre d’Hergé est de notoriété publique et peut être parodiée.

Le tribunal rendra sa décision le 10 mai. Nul doute qu’elle sera scrutée de près car elle pourrait faire jurisprudence.