Fin de Daft Punk : Thomas Bangalter envoie un message à « Quotidien »

THE END Ils n’y croyaient pas, mais les équipes de « Quotidien » ont reçu un message de Thomas Bangalter dix minutes avant le début de l’émission de lundi soir

V. J.

— 

Les deux Français de Daft Punk ont déposé le casque.
Les deux Français de Daft Punk ont déposé le casque. — Matt Sayles/AP/SIP

Daft Punk, c'est fini. Après la mise en ligne de la vidéo Epilogue et la confirmation de leur agent, vous pensiez ne plus jamais entendre parler d’eux, déjà très avare en déclaration officielle. Pourtant, Quotidien a réussi, plus ou moins, l’impossible : que l’un des membres, Thomas Banglater, s’exprime sur la séparation. Plus ou moins, car le musicien n’était pas en plateau avec Yann Barthès, mais a transmis un message vidéo aux épisodes de l’émission.

Un dernier message pour la fin

« On a tenté le coup, a expliqué lundi soir la chroniqueuse culture Ambre Chalumeau, On a écrit à Thomas Bangalter des Daft Punk, comme si l’un des mecs les plus connus et les plus secrets qui soient, le mec dont tout le monde attend comme des dingues un mot ou un geste depuis une semaine, comme si ce mec-là allait nous répondre. Et bien dix minutes avant l’émission, alors qu’on y croyait pas du tout, il nous a fait une réponse géniale, qui leur ressemble, cryptique et poétique. »

De quoi s’agit-il ? D’un extrait des Temps modernes de Charlie Chaplin, la fin où l’acteur et sa compagne s’éloignent à l’horizon, suivi du carton « The End ». Thomas Bangalter s’est même fendu de son propre carton, à la main : « If love is the answer, you’re home, merci Quotidien ». Oui, c’est peu, mais c’est déjà beaucoup de la part des Daft Punk.