TikTok : Son abonné le plus connu, ses deux passions… L’interview « Le Milli » de Leanedsns

« LE MILLI » À 17 ans, Léane compte près d’un million d’abonnés sur son compte TikTok alors que son histoire sur le réseau social a démarré par une erreur…

Clément Rodriguez

— 

Son abonné le plus connu, ses deux passions… L’interview « Le Milli » de Leanedsns — 20 Minutes
  • Pour percer sur TikTok, Léane n’a eu besoin que d’une fausse manip (et d’un confinement national).
  • L’adolescente de 17 ans, qui partage des vidéos dans lesquelles elle aime faire des play-back et interpréter un rôle, compte près d’un million d’abonnés sur le réseau social chinois.
  • « Je veux montrer que grâce à mon "influence", je peux donner une bonne image aux gens », explique-t-elle dans le deuxième numéro de l’interview Le Milli de 20 Minutes.

Tout le monde fait des erreurs. On peut se tromper de direction sur la route, on peut composer un mauvais numéro de téléphone, et on peut aussi publier une vidéo sur TikTok par mégarde et se retrouver avec près d’un million d’abonnés un an plus tard. On en convient, c’est plus rare mais c’est bien une histoire vraie. Celle de Léane, âgée de 17 ans, une lycéenne qui se retrouve propulsée au rang de personnalité médiatique par hasard.

« Je sortais de la douche, j’étais en pyjama. J’ai voulu faire une vidéo et au lieu de la mettre en "amis proches", je l’ai mise en public », raconte-t-elle tout simplement à 20 Minutes. Lorsqu’elle se réveille le lendemain matin, son clip a été visionné des centaines de fois. Encouragée par ses amis, Léane publie davantage de contenus au fil du temps et compte rapidement ses followers par milliers. En deux mois, 10.000 personnes se sont abonnées à son profil.

Une hausse de 400.000 abonnés en deux mois

Mais c’est le confinement qui a tout changé dans sa relation aux réseaux sociaux. « Je suis passée de 15.000 à 400.000 abonnés », explique-t-elle avec un regard toujours aussi étonné. Seule dans sa chambre, l’adolescente n’avait pas à subir les remarques des autres élèves de son lycée. « Mes amis me poussaient à continuer mais il y a forcément eu des critiques : "c’est nul ce que tu fais, ça sert à rien, tu te ridiculises" ».

Loin de ses camarades pendant le confinement, Léane est revenue dans son établissement scolaire, fière des commentaires positifs qu’elle avait pu lire pendant deux mois : « une fois qu’on est sortis du confinement, les gens étaient en mode "mon Dieu, tout ce que tu as gagné…" Tout de suite, ça a changé les mentalités. »

« En un an, ma vie a complètement changé »

Lorsque l’on a 17 ans, impossible de passer à côté d’une étape indispensable, à savoir annoncer à ses parents que l’on est populaire sur le Net. En approchant de la barre symbolique des 100.000 followers, Léane s’est décidée à leur en parler, eux qu’elle décrit comme « anti-réseaux ». « Aujourd’hui, ils me soutiennent vachement dans ce que je fais, surtout mon père, c’est lui qui gère toutes les factures », précise-t-elle.

Car en plus de poster régulièrement du contenu sur TikTok, la vidéaste fait également la promotion de certaines marques, notamment sur Instagram. « Je n’aurais jamais pensé pouvoir collaborer avec elles, pour moi c’est énorme tout ce qu’il se passe. Je ne réalise pas du tout. En un an, ma vie a complètement changé. Ça me fait vraiment bizarre », s’émerveille-t-elle.

Pour autant, Léane ne compte pas devenir une femme-sandwich et préfère choisir ses combats. Dans une vidéo postée sur son compte TikTok au début du mois de février, elle explique ne pas vouloir reproduire un challenge car elle est contre l’idée de montrer ses fesses en permanence pour gagner en popularité. « Ça incite les plus jeunes à faire la même chose. Il y en a qui ont huit, neuf ou dix ans. Je veux montrer que grâce à mon "influence", je peux donner une bonne image aux gens et ne pas leur dire "montrez votre corps pour percer" ». Voilà un défi difficile à relever mais qui pourrait trouver un écho sur TikTok.