Corps humain imprimé, tourisme spatial de SpaceX… Bienvenue dans le monde de demain

UN PIED DANS LE FUTUR Chaque mois, « 20 Minutes » met un coup de projecteur sur le monde qui nous attend. Flippant, enthousiasmant, passionnant… A vous d’en juger

Laure Beaudonnet

— 

La peau bioimprimée de Poietis et SpaceX
La peau bioimprimée de Poietis et SpaceX — POIETIS / SIPA
  • Tous les mois, 20 Minutes explore le monde du futur à travers la recherche et les innovations technologiques.
  • Dans ce numéro, découvrons la technologie de bio-impression de Poietis, engagé dans le projet d’impression 3D de la peau à partir des cellules du patient.

Le futur est déjà là et 20 Minutes peut vous le prouver. Nous n’avons pas encore de boule de cristal pour prévoir les cinquante années à venir, mais nous pouvons déjà observer, à travers la recherche fondamentale, les innovations et les bouleversements de la société, ce que le monde nous réserve pour demain.

Allons-nous vivre avec des puces dans le cerveau pour télécharger nos souvenirs de la journée ou vivre l’illusion du couple avec des intelligences artificielles programmées pour nous séduire ? La reconnaissance faciale sera-t-elle capable de nous déclarer positif au Covid-19 ? Rendez-vous tous les mois pour mettre un pied dans le futur.

L’impression des tissus du corps humain arrive

Les premiers essais cliniques doivent commencer dans 18 mois. Depuis deux ans, l’entreprise Poietis, spécialisée dans l’impression 3D de tissus biologiques vivants (bio-impression), est engagée dans un projet à visée thérapeutique. Associée aux hôpitaux de Marseille (APHM), elle travaille sur un premier essai clinique d’une peau bio-imprimée, réalisée avec les cellules du patient. « Aujourd’hui, à notre connaissance, il n’y a pas d’essais cliniques de ce type qui ont démarré à l’international, explique Fabien Guillemot, le cofondateur et directeur technique de Poietis. On est vraiment au tout début de l’application thérapeutique de cette technologie qui ouvre d’énormes perspectives ».

La bio-impression permettrait de greffer de la peau à toutes les personnes qui en ont besoin : brûlés, accidentés, plaies chroniques, cancer de la peau… « Dans un premier temps, on se focalise sur la peau, mais on a d’autres projets sur le cartilage ou sur la valve cardiaque, poursuit-il. La même plateforme est compatible avec l’impression de tous types de tissus du corps humains ». Un essai clinique qui pourrait bien rendre jaloux certains transhumanistes.

Le tourisme de l’espace, c’est pour cette année

Le rêve d’Elon Musk devrait devenir réalité dès la fin de l’année 2021. En fin d’année, quatre touristes devraient tourner autour de la Terre pendant plusieurs jours dans le cadre de la mission Inspiration 4 de Jared Isaacman, jeune milliardaire américain passionné par l’exploration spatiale et fondateur de l’entreprise Shift4 Payments.

« C’est le premier pas vers un monde où tout un chacun peut voyager dans les étoiles », s’enthousiasme Jared Isaacman auprès de l’AFP devant le siège de SpaceX à Hawthorne. Le concours est ouvert aux habitants des Etats-Unis de plus de 18 ans mais ne nécessite pas d’aptitudes physiques ou techniques hors du commun. On n’est plus très loin des visites touristiques de la Lune. Et d’un déménagement sur Mars ?

Des avions de ligne électriques pour 2030 ?

L’avion vert prend peu à peu forme. La start-up américaine Wright Electric associée à EasyJet avait présenté fin janvier 2020 un programme pour son moteur électrique capable, selon la compagnie, de transporter 186 passagers. L’objectif était d’arriver à un avion 100 % électrique dès 2030.

De son côté, l’entreprise américaine H3X Technologies semble bien engagée. Elle est près de résoudre le problème du poids du moteur, en cherchant à concevoir un moteur électrique aussi puissant que ceux qui existent en divisant son poids par trois. Car, l’un des principaux enjeux est de réduire la masse la batterie au minimum tout en stockant le maximum d’énergie. Elle n’y est pas tout à fait, mais son moteur est doté de l’un des meilleurs rapports densité/poids/puissance. Selon Futura Sciences, le porte-parole de H3X Technologies espère voir sa motorisation équiper des petits avions électriques et les futurs taxis volants. L’avion de ligne écologique pourrait bien arriver dans les temps et d’ici là, on pourra probablement survoler les bouchons en taxi.

Une IA crée un génome humain artificiel

Dans un article publié début février dans la revue PLoS Genetics, une équipe européenne annonce avoir réussi à créer des séquences entières d’ADN humain artificielles. Et cela grâce à une intelligence artificielle. Les chercheurs ont entraîné leurs réseaux de neurones à l’aide d’une base de données constituée de séquences issues de 2.500 personnes. Les génomes artificiels ont fini par reproduire les caractéristiques des vrais génomes si bien qu’il est difficile de les distinguer des vrais.

La puissance de calcul n’a pas permis de reproduire un génome entièrement, seulement des bribes. Mais cette avancée pourrait avoir une grande utilité dans la recherche biomédicale où les données génomiques sont difficilement accessibles pour des raisons éthiques. Grâce à ces génomes artificiels, on pourrait notamment comprendre notre passé évolutif.