Victoires de la musique 2021 : Lous and the Yakuza réalise un sans-faute sur le chemin vers la gloire

PORTRAIT Trois mois après la sortie de son premier album, la chanteuse est la favorite dans la catégorie « Révélation féminine » aux Victoires de la musique qui se déroulent ce vendredi soir

Benjamin Chapon

— 

Lous and the Yakusa, révélation 2020
Lous and the Yakusa, révélation 2020 — Manuel Obadia Wills
  • Avant les Victoires de la musique 2021, qui se tiennent vendredi, 20 Minutes vous présente les « révélations » de l’année.
  • La chanteuse Lous and the Yakuza est en lice pour la Victoire de la meilleure révélation féminine 2021. Son premier album, Gore, est sorti cet automne.
  • « Je rêve de pouvoir enfin bientôt monter sur scène et avoir la possibilité de rencontrer mon public », déclare-t-elle à 20 Minutes.

Le terme révélation semble avoir été inventé pour elle. A tel point que la Victoire de la musique, remise ce vendredi soir, dans la catégorie « Révélation féminine », lui semble promise (Yseult et Clou, également nommées, ne sont sans doute pas du même avis).

Lous and the Yakuza aura en tout cas marqué l’année 2020. Débarquée avec une poignée de singles et une aura de dingue, elle a clos l’année avec un premier album très fort, intitulé Gore. Beaucoup de caractère, des convictions (religieuses notamment) et une histoire personnelle qu’elle sait mettre au service de sa musique, la jeune femme belge de 24 ans a tout pour devenir une star.

Enfin la scène

Depuis ses récents débuts, rien ne l’arrête, à part le coronavirus. Alors qu’elle multiplie les collaborations artistiques et les coups d’éclats avec clips et nouveaux morceaux, Lous trépigne… Lors des répétitions pour sa prestation aux Victoires de la musique, on peut constater que la scène l’appelle. « C’est mon seul espoir pour 2021, commente la chanteuse pour 20 Minutes. Je rêve de pouvoir enfin bientôt monter sur scène et avoir la possibilité de rencontrer mon public. »

Sa tournée 2021 devait débuter en janvier à Bruxelles, sa ville, puis conquérir la France par le Nord. Au lieu de quoi il lui (et nous) faudra sans doute attendre l’automne. L’annonce de l’annulation de Solidays 2021, qui pourrait être le signe annonciateur d’un second été consécutif sans festival, a sonné les artistes nommés aux Victoires, dont Lous, pendant les répétitions.

Enchaîner avec une Victoire

Une première tournée, c’est un rite indispensable pour une jeune artiste de la trempe de Lous and the Yakuza. La consécration scénique mise à part, la chanteuse a jusque-là franchi tous les obstacles sur le tortueux chemin du succès (dont une présence en Une de 20 Minutes…) En attendant une possible Victoire, elle a remporté plusieurs prix et nominations. Récemment, elle a décroché un Music Moves Europe Talent Awards, prix récompensant les « voix contemporaines européennes. »

Cela dit, la voix de Lous a résonné par-delà l’Atlantique. Il y a quelques semaines, elle a en effet dévoilé une reprise de son titre Amigo en duo avec Joey Badass. Un joli coup qui place la chanteuse belge dans la galaxie des artistes engagées. Remarquée lors de son passage (avec une prestation impeccable) dans le Tonight Show de Jimmy Fallon, Lous and the Yakusa garde les idées claires au milieu de tout ce tumulte. « Le point positif de tout ça c’est que ça me donne la possibilité de collaborer avec davantage d’autres artistes, de découvrir les univers de chacun d’eux en travaillant ensemble. »

Scènes de joie en famille

Après son duo avec Joey Badass, elle prépare ainsi de nombreuses collaborations. Mais en attendant de nous en dévoiler plus de ce côté-là, c’est avec un nouveau clip que Lous and the Yakuza remercie ses fans à la veille des Victoires. Les paroles de Dans la hess, morceau gai et dansant sur des paroles gorgées de peine (mais pas de désespoir) trouve un nouveau sens dans ce clip qui montre la jeune femme dans sa nouvelle vie d’artiste, accompagnée de la famille, artistique, qu’elle s’est choisie.

Ambitieuse, et parce qu’elle sait ce que peuvent l’argent et le succès aussi bien que ce qu’interdisent la pauvreté et la solitude, Lous and the Yakuza ne cache pas son envie de continuer à passer un à un les obstacles. Cette Victoire, elle en a envie. Tant que sa marche vers le triomphe est ponctuée de musiques aussi belles à pleurer que celle de Gore, on suivra ce chemin avec elle.