Richard Berry accusé d’inceste : La famille de l’acteur se déchire par médias interposés

GUERRE DE COM Deux clans se sont formés dans la famille de l’acteur Richard Berry accusé d’inceste par sa fille, l’un de son côté, l’autre en faveur Coline Berry-Rojtman

A.L.

— 

Richard Berry en août 2020.
Richard Berry en août 2020. — LIONEL URMAN/SIPA

L’entourage de Richard Berry et surtout sa famille font l’objet d’une guerre de communication depuis que l’acteur a été accusé par sa fille de faits d’inceste. D’abord, dans le clan Berry. Mercredi 3 février, son ex-compagne, la comédienne Jeane Manson, mise en cause avec lui par Coline Berry, s’est exprimée sur ces accusations, ainsi que sa fille Jennifer, qui était présente au foyer de Richard Berry lors des faits reprochés.

« J’ai pris connaissance de l’information selon laquelle Madame Rojtman a déposé plainte contre Monsieur Berry. Cette démarche semble inspirée par le fort ressentiment d’une fille à l’égard de son père dans des relations familiales tumultueuses. Elle évoque des faits à caractère incestueux remontant à la période de 1984/1985. Monsieur Berry vient de dénoncer ces accusations invraisemblables. Je m’associe pleinement à son démenti, je réfute et je conteste avec force l’existence de tels faits », écrit-elle dans un communiqué adressé à l’AFP. La chanteuse a également réitéré ses dénégations dans l’émission TPMP.

« Ce personnage qui nous a fait du mal »

Jeane Manson ajoute que sa fille Jennifer n’a « jamais évoqué » auprès d’elle « un quelconque comportement ambigu ». Le texte de la plainte de Coline Berry, obtenu par Le Monde, évoque la présence d’un « autre enfant », que le journal du soir est allé interviewer. La fille de Jeane Manson, nommée « S. » dans l’article, ne « confirme rien » au quotidien, et affirme n’avoir « jamais vu Richard Berry avoir des gestes déplacés envers sa fille Coline ». Mais dans un texto envoyé à Coline Berry que s’est procuré le journal, elle écrit : « J’ai réussi à dépasser cet épisode et à tourner la page en ignorant ce personnage qui nous a fait du mal, bien différent de l’image publique qu’il se donne. (…) Je ne peux parler d’attouchement fort heureusement. Je ne sais ce qui s’est passé pour toi, mais je te soutiens dans ta démarche de dire la vérité. »

Côté père, on trouve enfin Joséphine Berry, la deuxième fille de Richard, qui tient à dire qu’en tant que fille de Richard Berry, « il ne s’est jamais rien passé, il n’y a jamais eu aucune ambiguïté ». Mais aussi le premier mari de Coline Berry-Rojtman.

« C’est comme ça que papa fait »

En face, un autre de ses maris, Le producteur Romain Rojtman, croit son ex-femme. Surtout, dans le clan de la fille de Richard Berry, on trouve au premier plan Catherine Hiegel, la mère de Coline Berry. Elle raconte dans Le Monde que sa fille, âgée de « 3-4 ans », l’a un jour embrassée sur la bouche, avec la langue, et qu’interrogée sur cette réaction, l’enfant lui aurait répondu : « C’est comme ça que papa fait. »

Un des soutiens répétés de Coline Berry est sa cousine, Marilou Berry, qui a affiché son soutien dans une story Instagram. Au Monde, elle raconte être l’une des seules avec son père à prendre la défense de sa cousine. Et indique au passage que sa grand-mère et sa tante, la sœur de Richard Berry, m’ont jamais démenti les faits, cherchant plutôt à les minimiser.

« La famille s’est brisée en deux camps, la majorité ralliant Richard Berry » écrit Le Monde. Ces deux clans vont-ils rester bien étanches ? Dans des textos échangés entre l’agresseur présumé et la victime déclarée, obtenus par Le Monde, Richard Berry semble rejeter la faute sur son ex-femme, Jeane Manson, qui avait selon lui « une liberté excessive avec les corps » mais « sans ambiguïté sexuelle ».