« L’Emission » sur Culturebox : Daphné Bürki et Raphäl Yem promettent « du live à gogo » d’artistes

VADE RETRO COVID « L’Emission » est le programme phare de Culturebox, la chaîne éphémère dédiée aux arts et à la culture qui se lance ce soir sur le canal 19 de la TNT

Aude Lorriaux
— 
Daphné Bürki et Raphäl Yem
Daphné Bürki et Raphäl Yem — Gilles Gustine/France Télévisions

C’est l’émission phare de Culturebox, la chaîne éphémère dédiée aux arts et à la culture qui se lance ce lundi sur le canal 19 de la TNT, anciennement occupé par la chaîne des outre-mer France Ô. Intitulée sobrement L’Emission, le programme va être diffusé tous les soirs à 20h10 à partir de mardi, après la première ce soir en direct du théâtre de Mogador, qui fait office de lancement de la chaîne.

Au menu des réjouissances artistiques de Daphné Bürki et de son comparse Raphäl Yem, cinq artistes invités chaque jour pendant une heure qui vont à la fois expliquer la transformation de leur travail à l’époque du Covid et jouer en live. « Il y aura du live à gogo », s’enthousiasme l’animatrice, qui présentera aussi le 6 février sur France 2 Secours Pop : La grande soirée.

« Mission de service public »

On devrait retrouver dès mardi la soprano Sandrine Piau, le chanteur et écrivain Abd Al Malik, ou encore le danseur de l’opéra de Paris François Alu, qui devrait danser sur du Eminem, nous dit-on dans l’oreillette. Daphné Bürki tient à rassurer sur le fait qu’il n’y aura pas « d’un côté les petits artistes, de l’autre les grands » et promet un mélange de noms connus et moins connus du grand public, comme la metteuse en scène et autrice Rebecca Chaillon.

Le duo parle d’une seule voix de leur travail, qu’ils considèrent plus utile que jamais. « A partir du moment où les salles de spectacle sont fermées, il faut un endroit où les artistes peuvent retrouver leur public. Il y a beaucoup de gens en détresse dans le secteur, qui ne se sentent pas essentiels alors qu’ils le sont », s’enthousiasme Daphné Bürki. « On se sent vraiment investis d’une mission de service public », complète Raphäl Yem.

Diversité

L’animateur promet d’ailleurs de donner le micro à tous les artistes, toutes disciplines confondues, « des plus maintream aux plus indépendants », et issues de cultures différentes. Pour celui qui anime chaque jour Ensemble c’est mieux, sur France 3 Ile-de-France et l’émission musicale Renversant, sur France 3 Centre – Val de Loire, cette diversité est cruciale et à l’image du duo. Il cite encore comme invitée la jeune marseillaise Tessae, repérée par le rappeur Booba et portée par le réseau social Tik tok.

Tout ce beau monde se retrouvera sur un plateau composé pour moitié d’une scène ouverte et pour l’autre d’un canapé campé dans un décor digital représentant un rooftop, « pour redonner de l’air et respirer un bon coup » selon Raphäl Yem. Qui résume : « Culturebox c’est la maison des artistes, l’émission c’est le salon ». En attendant de voir ce décor de nos propres yeux, on peut déjà aller se régaler les pupilles avec les volutes du théâtre Mogador, ce soir, pour la soirée d’ouverture de la chaîne Culturebox, canal 19 donc. S’y retrouveront les artistes Pomme, Yseult, Hervé, Suzane et Terrenoire. Et bien sûr nos complices Raphäl Yem et Daphné Bürki.