Montpellier : Mais pourquoi les boutiques « Harry Potter » connaissent-elles un tel succès ?

LOISIRS A Montpellier, un nouveau magasin, Wizard Geek, vient d'ouvrir

Nicolas Bonzom

— 

Dans la boutique Wizard Geek, à Montpellier
Dans la boutique Wizard Geek, à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse
  • A Montpellier, une nouvelle boutique consacrée à la saga « Harry Potter » a ouvert.
  • Et, comme les autres magasins du genre, elle a été prise d’assaut par les fans.
  • Pourquoi ? Parce que la saga n’a jamais cessé de fasciner, parce que les parents transmettent leur passion à leurs enfants et parce que de nouveaux fans sont séduits par le préquel, « Les Animaux fantastiques », qui est en cours de développement.

Pour les fans d'Harry Potter, la boutique Wizard Geek est une véritable caverne d’Ali Baba. Ce magasin, qui a ouvert dans le centre commercial Odysseum, à Montpellier (Hérault), est entièrement consacré à la saga imaginée par J. K. Rowling, et son non moins célèbre spin-off, Les animaux fantastiques.

On y retrouve un tas d’objets : des peluches, des sodas (de la bière au beurre !), des écussons pour revendiquer sa « maison » favorite (les « classes » dans la saga), la maquette du célèbre Poudlar Express ou des baguettes magiques ! Des produits officiels, débusqués auprès de grossistes agréés, qui travaillent main dans la main avec Warner, le studio mère d’Harry Potter, confie Frédéric Soulié, qui a créé la boutique.

Les parents transmettent leur passion aux enfants

Cet entrepreneur a déjà ouvert le même magasin à Béziers, avant de jeter un sort sur Odysseum. « J’avais envie d’ouvrir une boutique qui rassemblerait plusieurs licences célèbres, confie Frédéric Soulié. Mais en discutant avec une amie, fan d’Harry Potter, peut-être encore plus que moi, je me suis dit que c’était peut-être le bon choix. »

Ça l’est, oui : à Montpellier, il n’est pas rare de voir de longues files d’attente poireauter devant Wizard Geek. Avant Noël, plusieurs milliers de curieux y sont allés. Ailleurs en France, d’autres boutiques ont ouvert. Et à chaque fois, c’est le même engouement, témoin de l’inlassable succès de la saga, depuis plus de 20 ans. Mais pourquoi ? « Les parents, qui ont découvert Harry Potter quand ils étaient plus jeunes, transmettent cette passion à leurs enfants, reprend Frédéric Soulié. Beaucoup de petits se mettent à lire les livres, les écoles s’en servent pour leur donner le goût de la lecture. »

« Loin des tracas du quotidien »

« Les fans de l’époque sont aujourd’hui des mères et des pères de famille qui ont partagé leur amour de cet univers à leurs enfants », confirme Mika, rédacteur en chef de La Plume de Poudlard, dédié à Harry Potter. Et, ajoute-t-il, « les fans de la première heure ont été rejoints par une nouvelle génération de fans, qui ont découvert Harry Potter grâce au préquel [Les animaux fantastiques] ». Ce monde, peuplé de sorciers et de créatures, offre par ailleurs « une multitude de possibilités aux fabricants de produits dérivés, poursuit ce passionné. Les enfants des années 1990 qui dévoraient les livres à leur sortie sont devenus les clients d’aujourd’hui, avec leur pouvoir d’achat d’adulte ».

Angie est elle aussi une inconditionnelle du sorcier à lunettes. Elle fut parmi les premières à visiter la boutique. « Cette saga reste présente dans les mémoires pour son histoire, sa magie, pour son monde avant tout, confie-t-elle. Sans parler du trio Harry, Hermione et Ron, beaucoup trop chou ! ». Alors ces boutiques, poursuit cette étudiante de Montpellier, « ça donne l’impression que ce monde prend vie, et ça peut aider moralement, parfois, en pensant à ce monde féérique, loin des tracas du quotidien ».

« Quand ça touche à Harry Potter, tous les prétextes sont bons »

Ambre est elle aussi une « grosse fan » d’Harry Potter. Elle a prévu, bientôt, d’aller pousser la porte du magasin. Mais elle craint… pour son portefeuille. « Je suis plutôt très raisonnable concernant mes dépenses, même pendant les soldes, je ne craque pas, confie cette étudiante. Mais quand ça touche à Harry Potter, tous les prétextes sont bons pour acheter. Avant c’était à Planètes interdites [une librairie à Montpellier] que j’allais craquer sur le dernier carnet Poufsouffle. Alors là, je me connais, si je vais dans ce magasin, il va falloir qu’un ami m’accompagne, pour m’empêcher de faire des folies. »

Et pour séduire encore un peu plus les fans, Frédéric Soulié a prévu, quand la situation sanitaire sera apaisée, d’inviter des vedettes de la saga. A Béziers, des acteurs sont déjà venus y faire des dédicaces. Notamment Jamie Waylett et Josh Herdman, alias les deux sorciers en herbe qui jouent de vilains tours à la bande à Harry dans les films.