Coronavirus : Un directeur de salle d'Avignon appelle à une « opération théâtres ouverts » le 30 janvier

APPEL AU SECOURS Le directeur de la Factory à Avignon appelle à ouvrir les théâtres une heure le 30 janvier pour protester contre la fermeture prolongée des lieux culturels en raison du Covid-19

20 Minutes avec AFP

— 

Le théâtre du Gymnase à Marseille
Le théâtre du Gymnase à Marseille — Caroline Doutre

Et si les théâtres ouvraient leurs portes au public une heure le 30 janvier, en guise de protestation contre la fermeture à durée indéterminée des lieux culturels en France ? Telle est l’idée du directeur de la Factory, à Avignon. Laurent Rochut, à la tête de cette scène permanente du Vaucluse vient de lancer cet appel national à une « opération théâtres ouverts », via Facebook, comme « un appel au secours ».

« C’est juste une façon de manifester, d’appeler au secours, notre intention n’est absolument pas d’appeler à l’insurrection », explique-t-il. L’appel a notamment été relayé dans les colonnes de La Provence.

« Un peu frileuses »

« Pour l’instant les réactions sont un peu frileuses, il y a beaucoup d’inquiétudes, mais ça se lève un peu », poursuit-il, en expliquant être déjà suivi par ses collègues du théâtre Golovine à Avignon, de la Station-Théâtre de La Mézière, près de Rennes (Ille-et-VIlaine), ou encore du Petit théâtre des Templiers d’Entraigues-sur-la-Sorgue (Vaucluse).

Son appel est simple : ouvrir tous les théâtres de France, pendant une heure, et tous en même temps, de 15 heures à 16 heures, le samedi 30 janvier, afin d’y accueillir le public, dans le strict respect des règles sanitaires, avec masques et gel hydroalcoolique.

« Cela pourrait se faire sous la forme d’une déambulation, comme pour les gens qui rentreraient dans une boutique de fringues, explique-t-il. Ou assis, en respectant les distances, comme dans une église, sauf que nous ne sommes pas l’opium du peuple », sourit-il.