Coronavirus : La musique, c'est bon pour le moral des Français et des Françaises

MUSIQUE Un sondage OpinionWay pour La semaine du son de l'Unesco révèle que la variété, la pop et le rock font du bien aux oreilles et à la tête des Français cette année de crise

V. J.

— 

Illustration d'une jeune femme en train d'écouter de la musique au casque.
Illustration d'une jeune femme en train d'écouter de la musique au casque. — Pixabay

A l’occasion de sa 18e édition, du 18 au 31 janvier, La semaine du son de l'Unesco a mandaté l’institut de sondage OpinionWay pour savoir comment les Français traversent la crise sanitaire grâce aux sons qui leur font du bien et ceux qu’ils évitent. Réalisé les 5 et 6 janvier derniers, le sondage révèle que pour une grande majorité des Français (82 %), la musique les aide à garder le moral. Trois sur dix en sont même totalement convaincus.

La variété française, la pop et le rock dans les oreilles

A noter que ce ne sont pas les jeunes qui plébiscitent le plus la musique pour adoucir les mœurs, mais les quadragénaires, avec 87 % des 35-49 % contre 76 % des 18-24 ans. Pour 78 % des Français, la musique leur permet de s’évader pour oublier les confinements, et pour 75 %, elle leur rappelle des souvenirs d’un temps plus insouciant.

Quid des playlists des Français ? Si aucun genre ne rassemble la majorité des Français, la variété française arrive en tête des musiques bonnes pour le moral, à 47 % devant la pop (31 %) et le rock (29 %). Suivent le disco (21 %) et le classique (18 %). Quant aux genres qui plombent le moral, les Français répondent, dans l’ordre, le rap (30 %), le raï et le métal (20 % chacun), puis la musique classique (16 %) et l’électro (15 %).

« Il est urgent de prendre conscience des enjeux à la fois sociologiques mais aussi économiques, médicaux et sociétaux qui se jouent aujourd’hui dans notre société par le sonore et dont la musique est une des parties prenantes intergénérationnelles », a commenté Christian Hugonnet, président fondateur de l’association La Semaine du Son.