Biologie numérique, lasers anti-drones, mouchards à domicile… Bienvenue dans le monde de demain

UN PIED DANS LE FUTUR Chaque mois, « 20 Minutes » met un coup de projecteur sur le monde qui nous attend. Flippant, enthousiasmant, passionnant… A vous d’en juger

Laure Beaudonnet

— 

Le projet Helma-P, l'ADN, et Always Home Cam, de Ring
Le projet Helma-P, l'ADN, et Always Home Cam, de Ring — Cilas / geralt Pixabay / Ring
  • Tous les mois, 20 Minutes explore le monde du futur à travers la recherche et les innovations technologiques.
  • Pour ce premier numéro, voyageons dans l’univers de la Station B de Microsoft qui bosse sur la biologie computationnelle et du côté de la Direction générale de l’armement.
     

Le futur est déjà là et 20 Minutes peut vous le prouver. Nous n’avons pas encore de boule de cristal pour prévoir les cinquante années à venir, mais nous pouvons déjà observer, à travers la recherche fondamentale, les innovations et les bouleversements de la société, ce que le monde nous réserve pour demain.

Allons-nous vivre avec des puces dans le cerveau pour télécharger nos souvenirs de la journée ou vivre l’illusion du couple avec des intelligences artificielles programmées pour nous séduire ? La reconnaissance faciale sera-t-elle capable de nous déclarer positif au Covid-19 ? Rendez-vous tous les mois pour mettre un pied dans le futur.

La biologie numérique pour programmer le vivant comme un ordi

Et si le monde du vivant pouvait être programmé comme un ordinateur ? C’est ce que cherche à découvrir le laboratoire Station B de Microsoft qui travaille sur la biologie computationnelle. On peut penser que l’ADN est une sorte de programme qui permet aux cellules d’accomplir une mission. A la différence d’un ordinateur, il ne s’agit pas de 0 et de 1, mais des lettres G, C, A, T. « Les cellules sont comme des petits ordinateurs dans lesquelles il y a un programme qui leur donne une mission, et ces petits ordinateurs sont capables de communiquer entre eux, de partager de l’information, sous forme de réseaux, et d’agir ensemble », explique Eneric Lopez, directeur de l’IA chez Microsoft. Les scientifiques essayent de comprendre le programme à l’intérieur de ces cellules, de découvrir les codes et ce qu’ils leur font faire.

« La science a fait des avancées avec, notamment, CRISPR-Cas9 [une technique qui permet d’enlever des parties indésirables du génome pour les remplacer par de nouveaux morceaux d’ADN]. On commence à avoir des ciseaux, à avoir des bouts de codes, et on commence à comprendre où est-ce qu’on peut mettre du code dans les cellules », poursuit Eneric Lopez.

Station B a pour objectif de mettre en place une plateforme et des outils, issus du monde de la programmation, pour accélérer les progrès dans cette science de la biologie computationnelle. L’idée est de produire des langages de programmation accessibles à l’humain -de la même façon que dans l’informatique, personne ne code en 0 et 1- qui se transforment en code ADN. A terme, on pourrait imaginer soigner Alzheimer ou des cancers en reprogrammant des cellules. Le champ d’application est immense…

Des armes lasers pour neutraliser les minidrones.

Bienvenue dans Star Wars. Les armes lasers pourraient bien débarquer dans l’armée française. Elles font l’objet d’une expérimentation à travers le projet Helma-P conduite avec la Direction générale de l’armement (DGA) et portée par la société Cilas, pour lutter contre les drones. Evidemment, on ne parle pas des drones utilisés par les civils pour filmer la plage vue du ciel, mais des engins utilisés pour du renseignement ou pour des attaques explosives. « L’objectif avec Helma-P est de disposer d’un système d’arme laser polyvalent, permettant la neutralisation de drone ou d’optronique, pouvant évoluer, à terme, jusqu’à la neutralisation de roquette, artillerie et mortier », explique l’Agence de l’innovation de Défense.

Un mouchard à domicile pour espionner chez soi

Plus besoin de Médor pour garder votre appartement. Always Home Cam, de Ring, est la dernière innovation d’Amazon présentée lors d’une conférence à Seattle en septembre. C’est une caméra de surveillance volante qui arpente votre domicile. Connectée à une application, elle vous permet de garder un œil à distance sur votre appartement. Le lancement du nouveau gadget d’Amazon est prévu pour 2021. Un dispositif, en forme de graine de pissenlit, qui donnera certainement des idées aux scénaristes de Lupin, dans l’Ombre d’Arsène, pour aider Assane Diop à chercher des preuves compromettantes sur ses ennemis.

De l’air transformé en eau à Gaza

Sur le toit d’un immeuble de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, une mosaïque de panneaux solaires alimente une énorme machine bourdonnante, rapportait l’AFP début janvier. Venue d’Israël, elle retire l’humidité de l’air pour la transformer en eau potable.