Le Festival d'Angoulême s'invite dans plus de 40 gares à travers la France

BANDE DESSINEE L'édition 2021 du festival aura lieu en deux temps, fin janvier pour la remise des prix et fin juin pour les retrouvailles des professionnels et du public

V. J.
— 
Le Festival de la BD d'Angoulême investit les gares françaises pendant deux moins, ici « Il faut flinguer Ramirez » à Paris Lyon
Le Festival de la BD d'Angoulême investit les gares françaises pendant deux moins, ici « Il faut flinguer Ramirez » à Paris Lyon — David Paquin

Crise sanitaire oblige, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême s’adapte pour son édition 2021, avec deux temps et rendez-vous distincts, le premier avec la remise des récompenses – sauf le Grand Prix - les 29 et 30  janvier, et le second avec les tous acteurs de la BD et bien sûr le grand public du 24 au 27 juin. Mais ce n’est pas tout. Le festival et son partenaire historique, la SNCF, ont décidé d’aller à la rencontre des lecteurs et lectrices, et de s’inviter dans les gares de l’Hexagone.

Sept millions de voyageurs-lecteurs-spectateurs potentiels

Plus de 40 gares françaises, dont sept parisiennes, accueillent, à partir de jeudi et pendant deux mois, l’ensemble des Sélections 2021, soit 75 titres, à travers différentes expositions, créations visuelles et autres évènements. « Les nouveaux venus ou les artistes reconnus, les univers visuels sophistiqués et les thématiques contemporaines seront donc pareillement et largement mis en lumière », annonce le communiqué de presse, qui rappelle que ce sont pas moins de sept millions de voyageurs-lecteurs-spectateurs qui peuvent être touchés par ce dispositif inédit.

A Paris, vous croiserez ainsi L’Accident de chasse et Peau d’homme à Austerlitz ou Il faut flinguer Ramirez à Gare de Lyon.