« Je remercie mon ex » : Après « Mais je t’aime », Camille Lellouche revient en solo et avec un clip

MUSIQUE Camille Lellouche présente le clip de son single « Je remercie mon ex » 

Fabien Randanne

— 

La chanteuse et comédienne Camille Lellouche.
La chanteuse et comédienne Camille Lellouche. — Boby

Après avoir fait rire le public français, Camille Lellouche l’a ému avec sa valse, Mais je t’aime, chantée en duo avec Grand Corps Malade. « Je l’ai écrite alors que ça faisait deux mois que j’étais avec celui qui est désormais mon ex. C’est une chanson qui expliquait qui j’étais, en disant, en gros : "Je t’aimerais du mieux que je peux, très fort, mais je ne pourrai pas changer" », explique-t-elle à 20 Minutes.

A l’arrivée, c’est l’un des tubes de l’année. Le titre est en lice pour le NRJ Music Award de la meilleure collaboration francophone qui sera décerné samedi, en attendant, sans doute, qu’on en entende reparler aux prochaines Victoires de la musique.

Ce succès réjouit l’artiste de 34 ans, « d’autant plus que ce registre n’est pas joyeux ». Aux yeux du plus grand nombre, Mais je t’aime a agi comme un révélateur. « Enormement de gens ignoraient que je chantais », souligne celle qui avait pourtant atteint les demi-finales de la quatrième saison de The Voice en 2015.

« On peut être capable de bien travailler dans plusieurs domaines »

Camille Lellouche est davantage connue comme actrice et humoriste. Celles et ceux qui sont allés l’applaudir dans son seule en scène Camille en vrai, dont elle a donné plus de 300 représentations, savaient qu’elle n’avait pas délaissé la musique : elle y interprétait trois chansons. Il faudra désormais s’habituer à la voir cumuler les trois casquettes. « C’est vrai qu’on a du mal à l’accepter en France, mais on peut être capable de travailler dans plusieurs domaines et de bien faire son travail », avance-t-elle.

Elle entend le prouver avec son nouveau titre, Je remercie mon ex, dont le clip a été mis en ligne jeudi. Camille Lellouche y apparaît à différentes périodes de l’histoire. « J’aime les années 1950… Je trouve que j’ai une tête un peu d’époque, se marre-t-elle. J’adore les années 1990. En termes de style, c’est ce qui me correspond le plus. C’est davantage dans mon ADN, avec les danseurs, le côté groupe, crew, banlieue. C’est un peu d’où je viens. »

Cette chanson appelant à faire la paix après une séparation – « On est toujours en train d’insulter nos exs, au contraire, remercions-les parce qu’on a trouvé mieux », dit-elle – est un avant-goût de son premier album studio. Elle annonce : « On aimerait bien le sortir fin février ou, au plus tard, début mars. C’est la période où il commence à faire un peu moins froid. » Camille Lellouche réchauffera assurément l’ambiance ou les cœurs.