Confinement : C’est quoi cette histoire d’horodatage pour la réouverture des salles de spectacles ?

SPECTACLE Lors de son allocution mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé qu’un système d’horodatage pourrait accompagner le déconfinement à partir du 15 décembre

C.W.

— 

Un système d'horodatage devrait encadrer le déconfinement des salles de spectacle à partir du 15 décembre.
Un système d'horodatage devrait encadrer le déconfinement des salles de spectacle à partir du 15 décembre. — GILE MICHEL/SIPA
  • Lors de son allocution mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé qu’un système d’horodatage pourrait accompagner le déconfinement des salles de spectacle et de cinéma.
  • Ce système devrait être mis en place à partir du 15 décembre.
  • Mais en quoi consiste ce système ?

Et si mardi soir, nous avions entraperçu le bout du tunnel, ou du moins un petit espoir de renouer avec le monde culturel à Noël ? Lors de son allocution, Emmanuel Macron a en tout cas affirmé que si la situation sanitaire le permettait, le confinement serait levé le 15 décembre prochain et les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourraient ainsi reprendre leur activité. Tout en ajoutant que cela s’effectuerait dans le respect d’un protocole strict, bien évidemment. Mais ce n’est pas tout.

« Un système d’horodatage pourra permettre l’organisation des représentations en fin de journée », a précisé le président de la République, plongeant alors une partie de son auditoire dans l’interrogation. C’est quoi un « système d’horodatage » ? « Les précisions seront communiquées dans les tout prochains jours », a répondu de son côté le service de presse du ministère de la Culture à 20 Minutes. Tentons tout de même de décrypter ce nouveau « système ».

Un billet dérogation

Il s’agit en fait d’une des propositions du secteur culturel au gouvernement. « Nous sommes contents que le président de la République ait accepté notre demande d’horodatage. La séance de 20 heures est sauvée dans nos cinémas », a expliqué au Figaro Marc-Olivier Sebbag, le secrétaire général de la FNCF (Fédération Nationale des Cinémas Français). Cela devrait concerner les spectacles et les séances de cinéma qui se termineront après 21 heures, c’est-à-dire en plein couvre-feu instauré à partir du 15 décembre, si tout se passe bien (mieux vaut être prudent).

En octobre dernier, avec le précédent couvre-feu (vous suivez ?), les salles avaient dû se priver des séances ou des spectacles en soirée, afin que tout le monde puisse rentrer chez soi avant 21 heures. En d’autres termes, ce système d’horodatage devrait permettre une tolérance, une dérogation pour rentrer après sa séance de ciné ou son spectacle, même s’il est 21h15, ou 22 heures.

Un billet attestation ?

Et concrètement ? Votre billet de ciné (ou de théâtre), devrait prouver le fait que vous n’êtes pas dans l’illégalité la plus totale. Et ce, grâce à la date et à l’heure du début de votre séance sur le papier, indiquant qu’elle a bel et bien commencé avant 21 heures. Dans le même esprit que les horodateurs de parkings pour garer sa voiture, donc. « Le billet servira d’attestation en cas de contrôle », affirme le secrétaire général de la FNCF.

Impossible de savoir toutefois si le billet suffira, ou s’il faudra également remplir une attestation de sortie. De même, sur RTL Richard Patry, le président de la FNCF a quant à lui précisé que ce point était en négociation même si « le fait que le président de la République l’annonce est quand même une excellente nouvelle ». Reste à savoir si ce « système d’horodatage » se confirme, et si de nouvelles règles s’ajoutent au protocole d’accès aux salles.