Confinement à Lyon : La mairie au chevet des acteurs culturels, près de 3 millions d’euros d’aides d’urgence attribuées

COUP DE POUCE Une enveloppe de près de 3 millions d’euros va être accordée par la ville de Lyon aux acteurs culturels les plus impactés par la crise liée au coronavirus. Des aides d’urgence votées ce jeudi lors du conseil municipal

Elisa Frisullo

— 

Le secteur culturel souffre beaucoup depuis le début de la crise sanitaire. Illustration.
Le secteur culturel souffre beaucoup depuis le début de la crise sanitaire. Illustration. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
  • En soutien aux acteurs culturels lyonnais, établissements et artistes, très pénalisés par la crise sanitaire, la municipalité va allouer près de 3 millions d’euros d’aides dans le cadre d’un fonds d’urgence.
  • Un effort financier important voté ce jeudi lors du conseil municipal et qui doit être suivi d’une enveloppe supplémentaire d’un million d’euros en 2021 en faveur de ce secteur.

« Nous voulons éviter que nos structures ne sombrent et que les artistes ne tombent dans la précarité ». Ce jeudi, les élus du conseil municipal de Lyon ont voté des aides exceptionnelles au secteur culturel, attribuées par la municipalité dirigée par l’écologiste Grégory Doucet, dans le cadre d’un fonds d’urgence. Un soutien financier acté il y a plusieurs mois déjà pour venir en aide aux acteurs de la culture à Lyon, pénalisés comme partout ailleurs par la crise sanitaire liée au coronavirus.

« La culture est l’une de nos priorités. La crise sanitaire fragilise nos sociétés : soutenir la vie culturelle et artistique est absolument essentiel pour la surmonter collectivement », a rappelé le maire de Lyon ce jeudi. Pour venir en aide aux compagnies et lieux mais aussi aux artistes mis en péril par le Covid-19 et les confinements successifs décrétés par le gouvernement, la municipalité a décidé d’accorder près de 3 millions d’euros d’aides dès cette fin d’année.

Sur les 360 demandes de soutien financier déposées par des structures ou des artistes, à titre individuel, et après un examen minutieux de la situation de chacun, la mairie a accepté de mettre en œuvre le fonds d’urgence pour 180 structures, à hauteur d’environ 2.6 millions d’euros. « Et 290.000 euros vont être attribués à 97 artistes, intermittents ou non », a précisé ce jeudi l’adjointe à la Culture Nathalie Perrin-Gilbert, rappelant que « si le secteur culturel est en crise, c’est aussi un secteur qui s’organise et se prend en main ».

Avant même le premier confinement en mars dernier, plusieurs structures et artistes lyonnais, pressentant nettement les difficultés qu’aurait à subir le monde culturel cette année, avaient en effet lancé Un appel des indépendants. Cette initiative, destinée à unifier la sphère culturelle pour survivre à ces mois difficiles et préparer l’après, s’est soldée début octobre à Lyon par l’organisation des États généraux des structures culturelles et des médias indépendants.

Au-delà du soutien aux salles, compagnies, lieux, des personnes morales donc, la mairie de Lyon a voulu, à travers ce fonds d’urgence, venir en aide aux nombreux artistes qui font la richesse culturelle de la ville. « Nous sommes à ma connaissance la seule ville à soutenir aujourd’hui des hommes et des femmes qui font la création d’aujourd’hui, a souligné Nathalie Perrin-Gilbert, rappelant sa volonté de faire de Lyon une ville de création. Et il n’y a pas de création sans artiste ».

Un million d’euros en plus en 2021

Après ce premier volet d’aides, un million d’euros supplémentaire sera alloué en 2021 pour soutenir les autrices et auteurs, mais également les plasticiens et les structures qui se retrouveraient de nouveau en péril après ce second confinement. Ces mesures s’ajoutent notamment aux subventions annuelles allouées par la mairie à la culture et aux actions déployées ces derniers mois par la métropole et la région en faveur du secteur.

De leur côté, nombre d’acteurs culturels s’adaptent et innovent pour rester au contact du public, continuer comme ils le peuvent les répétitions et tenter de s’en sortir. Certains, à l’instar du Quatuor Debussy ou du théâtre de la Renaissance à Oullins, organisent des spectacles gratuits virtuels. D’autres ont fait le pari des représentations payantes en ligne, comme le théâtre d’improvisation L’Improvidence, qui a basculé sa programmation de novembre en ligne.